Coulageon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 60 (14910 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Cet article est disponible en ligne à l’adresse : http://www.cairn.info/article.php?ID_REVUE=RFS&ID_NUMPUBLIE=RFS_441&ID_ARTICLE=RFS_441_0003

La stratification sociale des goûts musicaux. Le modèle de la légitimité culturelle en question par Philippe COULANGEON
| Ophrys | Revue française de sociologie 2003/1 - Volume 44
ISSN 0035-2969 | ISBN 2-7080-1044-1 | pages 3 à 33

Pour citer cetarticle : — Coulangeon P., La stratification sociale des goûts musicaux. Le modèle de la légitimité culturelle en question, Revue française de sociologie 2003/1, Volume 44, p. 3-33.

Distribution électronique Cairn pour Ophrys. © Ophrys. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites desconditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que sonstockage dans une base de données est également interdit.

R. franç. sociol., 44-1, 2003, 3-33

Philippe COULANGEON

La stratification sociale des goûts musicaux

Le modèle de la légitimité culturelle en question

RÉSUMÉ La sociologie des goûts artistiques caractérise ordinairement le comportement des classes supérieures par le penchant pour les arts savants et le rejet simultané des artspopulaires et des produits de la culture de masse. Les évolutions enregistrées dans les enquêtes sur les pratiques culturelles ne valident pourtant pas totalement cette représentation. Ce qui distingue le comportement des classes supérieures, c’est en effet moins, comme il est traditionnellement avancé, la familiarité avec la culture « légitime » que la diversité des préférences exprimées, à l’opposédes membres des classes populaires, dont les préférences apparaissent plus exclusives. On peut ainsi opposer au modèle traditionnel de la légitimité culturelle un modèle de l’éclectisme, dont cet article s’emploie à mesurer la portée sur la base des données fournies par l’enquête sur les pratiques culturelles des Français de 1997 au sujet des préférences musicales. De l’examen des habitudes desFrançais en la matière, il ressort en premier lieu une confirmation sans équivoque du modèle de l’éclectisme, qui apparaît cependant plus comme un prolongement apporté au modèle de la légitimité culturelle que comme sa réfutation. La typologie des préférences construite par l’analyse des données et l’examen des facteurs sociaux de la distribution des individus dans les différents profils demélomanes ainsi déterminés fait apparaître en second lieu la prédominance des clivages générationnels et de l’inégale distribution du capital culturel et de la compétence musicale.

À la maison, en voiture, dans les magasins comme au restaurant, la musique est partout. L’omniprésence de la musique dans le quotidien, décuplée par la multiplication des supports offerts par le développement des technologiesnumériques, s’accompagne d’une diversification de ses usages, de l’écoute recueillie à la pratique active, en passant par les modalités les plus ouvertement décoratives (musique de fond, musique d’ambiance). Cette diversification amplifie la différenciation des styles et des genres, qui remplit une fonction centrale dans l’économie du domaine musical. Cas-limite de la concurrence monopolistiqueet de la spécialisation flexible, dans laquelle la concentration de la distribution s’accompagne de longue date d’une forte différenciation des produits et des publics (Hennion, 1981), l’industrie du disque requiert de fait une forte segmentation des préférences. De ce point de vue, la sociologie des goûts musicaux rencontre de manière très concrète les 3

Revue française de sociologie...
tracking img