Cour

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (435 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Droit pénal

Dans l’histoire juridique, la recherche de la preuve est sans aucun doute la partie la plus importante dans le processus de justice. Cette recherche de preuve s’est fait au traversplusieurs moyens. Aujourd’hui la procédure pénale donne beaucoup plus d’outils pour permettre de mettre en évidence les preuves nécessaires au jugement d’une affaire. Pour retrouver ces preuves deuxvoies s’ouvrent aux justiciables : l’enquête policière et l’instruction. Le premier est une procédure effectuée par la police ou la gendarmerie sur ordre du parquet ou d’office tendant à rassembler lespreuves d’une infraction. La seconde est la phase du procès pénal au cours de laquelle le magistrat instructeur procède aux recherches tendant à identifier l’auteur de l’infraction, à éclairer sapersonnalité, à établir les circonstances et les conséquences de cette infraction afin de décider de la suite à donner à l’action publique. La question qui se pose alors est de savoir quelles sont lesdifférences notables entre ces deux voies ? Nous développerons cette question en deux parties. Tout d’abord nous verrons les possibilités offertes par l’instruction (I) et enfin nous observerons lesenquêtes de police (II)
I. L’instruction : de vaste possibilité.
Dans cette première partie dédiée à l’instruction qui est la phase accordée magistrat instructeur pour déterminer si oui ou non uneinfraction est digne de l’action publique, nous verrons dans un premiers temps, les pouvoirs classiques de l’instructeur (A) et dans un deuxième temps nous mettrons en évidence les capacités particulièresde l’instructeur (B).
A. Les pouvoirs classiques de l’instructeur.
Comme nous le disions précédemment le juge d’instruction a plusieurs capacités pour arriver à ses fins, c'est-à-dire apporter lapreuve de l’utilité d’engager l’action publique contre une infraction.
La première de ces capacités est la mise en examen. Celle-ci n’est possible qu’en cas « d’indice grave ou concordant » qui...
tracking img