Cours les bases des concepts en psychologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1153 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
UE 1.1 S1 LES CONCEPTS DE BASE EN PSYCHOLOGIE COGNITIVE

I. GENERALITES

La psychologie cognitive étudie les grandes fonctions psychologiques de l’être humain comme la mémoire, le langage, l’intelligence, l’attention, le raisonnement, la perception.
Les éléments perçus par les sens sont traduits en cognition par les zones spécifiques du cerveau.
Les cognitions sont des concepts, desconnaissances, des représentations mentales comme des images, des pensées réelles ou fictives.
Le cerveau effectue des opérations dessus (raisonnement) et il en résulte un jugement ou un comportement,
L’ensemble des opérations s’appelle le traitement des informations.

A. La perception

Nos récepteurs sensoriels perçoivent des stimulis transmis au cerveau puis il y a une perception (analyse etreconnaissance avec utilisation de la mémoire).
Les informations sont décodés et interprétés pour leur donner un sens.
Il y a donc 2 phases dans le processus :
• Une phase psychologique de prise d’informations par les voies sensorielles.
• Une phase d’activation des cognitions correspondant avec intervention de la mémoire.

Pour percevoir, il n’est pas nécessaire que l’information sur l‘objetsoit complète.
On pet reconnaître un chien même s’il n’a pas de queue.
La perception fonctionne sur le principe de reconstruction de l’information manquante.
C’est ainsi qu’une personne sera catégorisée de femme à partir de quelques indices.

La valeur hédonique d’un évènement influe sur sa dimension temporelle.
L’œil n’est pas un cerveau et le cerveau n’est pas un ordinateur.
La perceptionest souvent soumise à d’important biais.

B. Attentes et vigilances

Pour percevoir le monde, il nous faut de l’attention et de la vigilance (niveau d’éveil qui varie selon la fatigue)
L’attention c’est la capacité à faire le tri, à sélectionner et à stocker les informations pecus.
Elle peut être spontanée ou volontaire.
Nous vivons dans un environnement complexe ou notre attention estsollicitée de toute part.
On pense que être conscient de l’ensemble de la scène mais c’est une illusion.
Comme le démontre des phénomènes de cécité attentionnelle.
La difficulté est beaucoup plus grande à identifier ce qui change dans une scène, ce qui suggère qu’à chaque instant une faible proportion de l’environnement est traitée visuellement.

C. La mémoire

Elle désigne la capacité d’unindividu à se souvenir de fait passer.
La structure cérébrale impliquée est l’hippocampe.
La mémoire est faite pour prévenir ton futur.

a)- Il existe plusieurs formes de mémoire :

1)- Mémoire autobiographique ou épisodique :
Désigne le processus par lequel on se souvient des éléments qu’on a vécu avec leur contexte.

2)- Mémoire procédurale :
C’est la mémoire des savoirs faire (marcher,conduire)

3)- Mémoire sémantique :
Mémoire des faits extérieurs et des concepts, c’est aussi la mémoire des mots.

4)- Mémoire à court terme :
Intervient lorsqu’on prête attention à ce stimulus encodé par la mémoire sensorielle.
La capacité est limitée à quelques minutes ainsi qu’en quantité.
Les gens diffèrent souvent dans leur capacité à se remémorer les souvenirs collectés dans lesdifférents sens. (Visuel, tactile, auditif)

5)- Mémoire à long terme :
Qui dure de quelques heures à toute la vie.

Les mémoires épisodiques et sémantiques sont dites explicites ou déclaratives.
La mémoire procédurale est dite implicite ou non déclarative car elle est automatique et non consciente.

b)- La mémoire est un moteur à trois temps

• L’encodage qui peut être automatique ouvolontaire.

• Pour ne pas disparaître la trace du souvenir doit être consolidée par la répétition.

• Le rappel : récupération du souvenir. Il est plus facile dans un contexte d’apprentissages. C’est se remémorer une information sans indice (reconnaissance c’est retrouver l’information lorsqu’elle est présenté)

c)- L’oubli

Nos neurones hypocamtiques sont programmés pour oublier.
L’oubli...
tracking img