Cours sur le bonheur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3445 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Bonheur

introduction : Le bonheur se présente comme étant une aspiration des hommes. En clair les hommes souhaite être heureux dans leurs existences. En considérant justement qu'être heureux donne un sens et une valeur a cette existence. Toute la question est de savoir si cette aspiration est vraiment fondé, ce qui conduit à deux questions
est-il possible d'être heureux ? Le Bonheurest-il autre chose qu'un rêve utopique construit par un individus malheureux ?
S'il est possible d'être heureux pour l'homme qu'est ce que cela veux dire ? De quel bonheur l'individu humain est-il capable ? Autrement dis que peut faire l'homme de sa vie dans sa vie.

De la difficulté d'être heureux.

Le bonheur est impossible.
Le bonheur comme aspiration nourri par 'être humainsignifie que ce dernier n'est pas heureux d'emblée. S'il cherche a l'être c'est parce qu'il connais d'abord le malheur ou la grisaille d'une routine. Être heureux signifierait être capable de sortir de cette état premier dont chacun peut avoir l'expérience.
Le philosophe allemand Arthur Schopenhauer (17788-1860), considère que l'homme ne peut pas sortir de son état originelle car quelque chose l'enempêche, plus précisément selon lui il existe un seul obstacle au bonheur : Le fait d'exister. Il définie ainsi un pessimisme radicale. Si l'existence est un obstacle au bonheur c'est en raison de ses propriétés.
l'existence est souffrance. Vivre c'est nécessairement souffrir. Cette souffrance est celle de la maladie, mais elle est aussi celle de la frustration ou de la déception du désir.L'existence est absurde. C'est à dire quelle ne se justifie pas, aucune raison ne peut rendre compte de l'existence humaine.
Dans ces conditions le but de la vie est la mort. Il est inutile de vouloir assigner a l'existence une autre finalité
Dans ce cadre celui qui cherche a être heureux ne fait qu'accentuer sa souffrance parce qu'il sera déçu. Schopenhauer considère simplement quel'homme peut limiter sa souffrance, en s'abstenant de désirer. Il y a aussi la contemplation esthétique apprécier une œuvre d'art c'est suspendre la souffrance de l'existence, le temps de cette contemplation.
Toute la question est de savoir si cette approche du bonheur est dé-passable ou pas. On peut en fait envisager deux solutions différentes :
- Le bonheur est a la porté de l'homme, mais acertaines conditions car il a besoin qu'on l'aide
-L'homme peut-être heureux par ses propres moyens, et il s'agira alors de préciser lesquels.

Un bonheur sous conditions.
Il s'agit de comprendre le principe d'une approche religieuse du bonheur. La religion Chrétienne se présente surtout comme étant un moyen d'aider l'homme a être heureux. Cette prétention est fondé sur deux éléments :L'homme en lui même est un être fragile et misérable. Il vie dans une condition affreuse dont il ne peut pas se sortir de lui-même.
Un bonheur est possible pour l'homme a travers le moyen de la foie. C'est a dire de la croyance en dieu.
Comment la foie permet elle a l'homme d'être heureux ? Elle offre un double « avantage » aux croyants :
Dans le ici et maintenant, la foie offre le soutiend'une espérance, en une vie meilleure. Cette espérance permet de supporter les malheurs de la vie. Elle est consolatrice.
Après la mort, la foie ouvre la possibilité d'une récompense dans une vie heureuse auprès de dieux.
Dans l'approche religieuse Chrétienne le bonheur humain ne se conçoit que dans une vie après la mort, pour ceux qui ont acceptés les exigences de la foi. Cette forme debonheur est particulière :
Elle suppose qu'il existe une vie après la mort.
Elle affirme que ceux qui veulent être heureux sans dieu, sont diaboliques.
Le bonheur exige une soumission aux commandements de la foi et de l'église. Pour avoir une chance d'être heureux plus tard, il faut accepter de se soumettre au pouvoir de l'église.

Les moyens d'être heureux.
Si on considère que...
tracking img