Cours d'histoire : l'esprit "anciens combattants"

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (568 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'esprit "anciens combattants"

11 nov 1918 : armistice 1ère GM
Les soldats rentrent les uns après les autres dans leurs foyers. Ils vont rendre public ce qui va être nommé "l'esprit ancienscombattants".

Celui ci est né dans les Tranchées, dans un contexte où les hommes furent confrontés 24h/24 pendant des mois voire des années au manques d'hygiène, de nourriture, aux tueries, aux combats.Ils ont également été confrontés psychologiquement à la guerre.

La propagande qui est servie à l'arrière est que la guerre est glorieuse, que les soldats meurent glorieusement voire ne meurentpas. On fait acte de leur patriotisme. Développement d'une réelle idéologie.
A partir de 1916, les questions apparaissent de plus en plus à l'arrière. Il y a de plus en plus de morts, on ne ramène pasles cadavres des hommes tombés au combat.
L'insigne des morts pour la France va être remis aux veuves dès 1916 dans toutes les villes ou villages français. On va mettre en place un rituel commémoratiffrançais qui va être identique à celui observé après la guerre : on réunit tous les enfants d'une école sur la place centrale du quartier/village, le drapeau français est hissé, les veuves sont enrang, les officiels civils et militaires sont présents, on égraine les noms les uns après les autres des disparus, on remet l'insigne aux veuves, les enfants des écoles chantent la marseillaise,sonnerie aux morts, minute de silence, et dispersion. Ce rituel va être repris autour des monuments aux morts en 1920, jusqu'à aujourd'hui.

Quand les anciens combattants rentrent en 1918, des deux côtés,on a souffert. Soldats comme civils ont vécu la pénurie. Lorsque les anciens combattants vont devoir raconter la guerre, ils vont être incapables de trouver les mots. Le discours officiel qui insistesur la gloire des soldats vient troubler la vue des soldats. Avec cependant un malaise, la plupart des soldats qui rentrent sont blessés (physiquement, "gazés" qui vont mourir dans les 5 à 6 ans...
tracking img