Crm et le reseaux sociaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 26 (6408 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Facebook, les réseaux sociaux et les consommateurs: je t'aime moi non plus!
Envoyer par e-mail BlogThis! Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google Buzz
Au monde des réseaux sociaux, pour continuer de filer la métaphore artistique et en l’occurrence cinématographique, on pourrait croire avec Jean Yanne que "Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil". Seulementvoilà, avec le consommateur et Audiard, "Faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages". Car le consommateur regarde de très près ce qu'il fait quand il achète, et sans être avare, toujours avec Jean Yanne "Moi y en a vouloir (pour mes) sous"!

Le marketing des réseaux sociaux n'exclut pas l'humour (d'où cette petite introduction et son côté storytelling de circonstance quine vous aura pas échappé!).
C'est néanmoins à une réflexion sérieuse et documentée sur les relations entre les consommateurs et les réseaux sociaux à laquelle nous nous sommes attelés. Car le moins que l'on puisse dire est que ces relations sont tout sauf simples; tout sauf univoques; tout sauf conformes à ce que l'on pourrait penser a priori en se laissant porter naïvement et a fortiorisubmerger par la vague du "tout média sociaux".
Certaines voix commencent même à s'élever, de ci, de là, appelant à une autre forme de lucidité et de distance; d'autres sont carrément provocatrices et tiennent un discours de rupture, quant à l'efficacité marketing des réseaux sociaux. Voix qui sont encore submergées par le flux, mais dont le propos n'a rien d'inconsistant, qu'on ne saurait balayer d'unrevers de main.

Des études, des réseaux sociaux et des consommateurs

Plusieurs études et rapports ont été publiés entre fin Mars 2011 et maintenant, qui projettent une lumière particulière sur cette problématique. Certaines actions très médiatiques intervenues début Avril en France pourraient, mal décryptées ou interprétées, induire en erreur concernant une productivité immédiate des réseauxsociaux au demeurant illusoire. Partons des chiffres donc, puisqu'il sont disponibles, pour savoir comment le consommateur se comporte à l'égard des réseaux sociaux lorsqu'il entend passer à l'acte.

Tout en rappelant que les pratiques européennes ne sont pas exactement les pratiques américaines par exemple. D'où l'intérêt des études que nous sommes amenés à prendre ici en compte, dontcertaines sont centrées sur les pratiques de consommation européennes et non d'outre Atlantique. Les faits n'étant néanmoins pas démentis par les analyses américaines.

Les consommateurs et les réseaux sociaux: Je t'aime moi non plus

"Je t'aime moi non plus", ou comment il convient de reprendre pied avec quelques vérités statistiques essentielles au sujet du comportement du consommateur en quêted'une offre de biens ou de services, sous peine de se fourvoyer tant dans l'appréciation  (quantitative et qualitative) des attentes de l'internaute, que des usages à l'égard des réseaux sociaux lorsque l'on est une marque ou une entreprise, lors même que ce que l'on cherche avant tout, c'est à obtenir une transformation de la part du consommateur-cible.

"Je t'aime moi non plus", ou comment ne pasêtre tenté de faire marche arrière (de maintenir la présence, mais de s'acquitter d'un "service social marketing minimum" qui sera au demeurant tout aussi onéreux qu'improductif); de marginaliser la présence sociale (de la considérer comme une simple composante rapportée de la stratégie marketing); ou encore si l'on ne s'est pas encore engagé sur le terrain des réseaux sociaux, de freiner desquatre fers pour différer, à tort, au nom des mêmes données statistiques concernant le rapport entre consommation et présence des marques et entreprises sur les réseaux sociaux, et au premier chef Facebook, emblématique parce que N°1.

"Je t'aime moi non plus", ou comment continuer de se poser des questions pour valider sa stratégie social marketing en temps réel, l'infléchir, l'optimiser.

"Je...
tracking img