Croissance economique et chomage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (324 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 septembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Croissance Economique Et Chomage

Analyse du sujet : Bien distinguer chômage et emploi et se demander si la création d’emplois permet éventuellement par la croissance entraîne mécaniquement labaisse du chômage. Bref, c’est la problématique du cours. En profiter aussi pour insérer le débat entre keynésiens et néo-classiques même s’il est réducteur de les opposer. D’ailleurs vous remarquerez queseule la première partie est « purement » keynésienne.

Remarque sur le DOC5. Peut paraître un peu difficile dans la lecture puisqu’on ne comprend pas pourquoi la création de contrats ne se traduitpas effectivement par une baisse du nombre du nombre de chômeurs. En fait ce tableau résulte de la méthodologie de la DARES qui calcule un coefficient d’emploi pour tenir compte des effets d’aubaine(l’entreprise aurait embauché de toute façon même sans aide) et de substitution (remplacement d’un contrat non aidé par un contrat aidé). Ainsi par rapport au tableau initial (consultable sur le web)il manque la colonne « coefficient d’emplois ».

I – Si la croissance économique est une arme essentielle pour lutter contre le chômage (approche keynésienne) …

A) L’approche keynésienne(lutte contre le chômage conjoncturel)…

* demande effective * multiplicateur keynésien * relance publique : ex. des contrats aidés du secteurs non marchand permettent de réduire immédiatement le chômageDOC5

B) … et ses confirmations.

* Les 30 Glorieuses évidemment, avec compromis fordiste et hausse du pouvoir d’achat, phase de rattrapage technologique avec de forts I, P et C de masse, mise enplace de l’Etat-Providence, bref tous les ingrédients keynésiens de la croissance, avec en prime un chômage marginalisé.

* succès de la flexisécurité danoise dans les 90’s qui est davantage due àla politique d’investissement public permis par un taux d’intérêt plus faible que dans la zone euro.

* loi d’Okun : corrélation inverse entre taux de croissance du PIB et taux de chômage. On...
tracking img