Croissance verte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3345 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le 16 mars 2011

Conférence des méthodes:

La croissance verte ou le développement humain?

J'ai choisi d'étudier l'article de Bernard PERRET,qui porte sur l'étude de la croissance verte vis à vis de l'économie. Depuis la parution du rapport Bruntland en 1987 et l’organisation des Sommets de la Terre à RIO, à Johannesburg et plus récemment à Stockholm, le concept de «développement durable»mobilise de très nombreux pays, des plus riches aux plus pauvres. Aujourd'hui on a une réelle prise de conscience de l'importance de l'environnement mais on ne peut en aucun cas négliger la croissance économique. Cet article essaie de nous présenter quelques principes en faveur de ses concepts. Une présentation succincte de l'auteur, il est économiste au Conseil général de l’environnement et dudéveloppement durable. Il publiera notamment le 23 mars prochain un livre «Pour une raison écologique», dans lequel il fait un plaidoyer en faveur d'un raisonnement économique écologique. Son article s'articule en 4 parties:
L'ampleur des contradictions entre l'économie et l'écologie.
La croissance verte est-elle une solution.
Les principes d'économie écologique.
A la recherche de labonne définition de la «vie bonne».
Dans un premier temps, je vais résumer l'article
Dans un second temps, je développerai l'aspect critique de mon article.

Dans cette première partie qui traite des contradictions entre l'économie et l'écologie.
Il est important de connaître le contexte actuel, tous les indicateurs sur l'environnement sont au rouge comme par exemple changements climatiques,l'augmentation des déchets et même le déclin de la biodiversité. Il y a par exemple un affrontement sur le taux d'occupation des sols: la croissance a besoin chaque année d'augmenter son espace dans le but d'urbaniser et en même dans la biodiversité à besoin d'espace vert pour survivre. Si on prend l'exemple des déchets par habitant durant 1 an cela représente 536 kg, il y a encore 70 % desdéchets municipaux restent orientés vers la mise en décharge ou l’incinération.

Après avoir fait cet amère constat on va se pencher à savoir si la croissance verte est une solution. L'innovation technologique apparaît comme la principale réponse. Si on prend le cas de la France on a identifié un certain nombre de secteurs industriels clefs : énergies renouvelables (biomasse, biocarburants, éolien,photovoltaïque, géothermie, énergies marines), efficacité énergétique des bâtiments, biomasse matériaux, recyclage des déchets à haute valeur ajoutée.
Ses progrès seraient doubles ils permettent de « découpler » la croissance économique et les atteintes à l’environnement, grâce à une utilisation plus efficace de l’énergie. Il ne faut pas oublier l'écart entre les innovations réalisées ouprévisibles. Il y a un paramètre qui mesure l’écart entre le rythme actuel du « découplage » et les objectifs compatibles avec un développement vraiment durable. L'indicateur le plus fiable mesure la « productivité des ressources », (c’est-à-dire le rapport entre la richesse produite et les quantités de ressources naturelles consommées (en euros par kilo)). Les résultats de cet indicateur montre uneprogression de 20 % de 1990 à 2007, même si ses résultats sont encourageants ils sont encore très insuffisant, pour diminuer notre empreinte écologique. Et même si on se place sur la scène internationale, le constat est assez négatif d'après le rapport du gouvernement Britannique, la conclusion est « la vérité est qu’il n’existe pour l’instant aucun scénario crédible, socialement juste et écologiquementsoutenable d’accroissement des revenus pour un monde peuplé de neuf milliards d’êtres humains. Dans ce contexte, les assertions simplistes selon lesquelles la propension du capitalisme à l’efficacité peut permettre de stabiliser le climat et nous protéger des pénuries, sont lourdes de désillusions ».

Nous allons maintenant aborder les principes d'économie écologique, il n'est pas si aisé...
tracking img