Culture et societe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3205 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
RESUMÉ HISTOIRE LIVRE BLEU Culture et société
Les Amérindiens : pages 39 à 43.
Interaction culturelle
Le commerce avec les européens transforme la vie des autochtones => Les A commencent a utiliser des chaudrons de cuivre, des outils, des armes de fer, des étoffes, des aliments tels que le pain et l’alchool, etc. Les E : le canot d’écorce, les raquettes, les mocassins, les traînes, letabac, le maïs.
Les attitudes langues, normes => changements + difficiles d’une culture à l’autre contrairement aux biens matériels.
Les A : vision du monde adapté à leur environnement et mode de vie, car +++++ liberté individuelle &tolérance, pas d’imposition de valeurs aux autres. Ils ne se sont jamais crus inférieurs aux E.
Grand importance aux rêves, aux fêtes, la famille dans leurvie. => difficile de convertir
Les E : voulaient être maîtres du territoire & habitants. Ils jugent les autres cultures d’après les normes européennes et se sentent supérieurs. Selon eux, A = barbares, ou suppôts de Satan => rien comme Europe alors ils sont sans culture.
Les francais voulaient civiliser les A => convertir christianisme et culture européenne : chemin d’humanité& vrai honneur.
Premiers missionnaires (1615) à fin du Régime fr : les communautés religieuses imposent christianisme. Les A rejetent par destruction de leur mode de vie.
Selon A, les maladies = causes spirituelles. Les chamans = no use alors se retournent vers Jésuites qui en profitent.
La politique fr : - assimilation des pop A avec enseignement du fr
* Établissement tribus smi-nomadessur territoires agricoles
-pas réaliste- donc en 1640 ils abandonnèrent ce projet.
Les Jésuites réussirent aupres des Attikameks et Hurons grâce à : + grande acceptation de culture A, vivre avec eux & regles des Cent-Associés : vendre armes à feu seulement aux convertis.
Une minorité devinrent catholiques, les autres continuèrent leurs ancien mode de vie.
Adhésion au christianisme = plusparticiper à la vie sociale de leurs communautés.
Nb croissant de Hurons baptisés en 1640.
Les E, sans perdre leur identité (valeurs fondamentales), empruntent des particularités des vies des A, ex :la vie libre des bois, en adoptant tenue des A et moyens de transport. Ou prendre femme A en restant chrétien.
La plupart des E coureur de bois veulent retourner dans la vie à la vie de la colonieLes idées &valeurs A ont faciliés ladaptation des E, mais ne marquèrent pas leur mode de vie.
Pour les E, la torture des prisonniers&guerres d’embuscades des A = chockant.
Guerres A-E de cette période = moins sanglantes que que décrit dans la plupart des références.
C’était + Iroquois vs autres A alliés des E que vs Fr.
1608 à 1666 = death de + de 200 colons par Iroquois. ¼ à cause deerreurs de stratégies dont le cas de Dollard des Ormeaux.
La guerre devint une menace généralisée que vers 1650 à 1653 & 1660-1661. Le reste = relativement pacifiques.
Grandes différences d’une région à l’autre. Mtl => souvent menacée après sa fondation en 1642. 3-Rivières => un guerre intensive que en 1651-1653. Qc => habitat de la plupart des colons. Cible des iroquois qu’après1650. Pertes de vie survirent la plulpart en 1661.
Les prisonniers => pas tjrs brûlés. La moitié furent libérés ou s’échappaient. Quelques uns : vivre avec leurs ravisseurs.

Conclusion
Big influence sur A : connu nouveaux produits, épidémies, abus d’alcool, destruction de valeurs traditionnelles.
Par commerce : A s’intégrent dans économie altlantique, mais doivent dépendre des Européens àcause de position territoriale & langues.
Mais =/= same pour tout. Territoire du Qc : ces tribus = big big bouleversements. Autres territoires : moins dévastateur.
Pour E, premiere moitié du 17e siècle = période d’adaptation. E adoptent quelques éléments de culture matérielle A, mais société coloniale aux institutions européennes.
Déclin des pop A & dispersion des tribus sédentaires...
tracking img