Dans ma bulle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1078 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Là, tout de suite, je ne sais pas quoi faire. A vrai dire je m’ennuis carrément !
Je me pose beaucoup de questions en ce moment.
Est-ce que je devrais faire si, faire ça. Je ne sais donc pas.
J’aime écrire, peut-être du n’importe quoi, mais je me fiche complètement de l’avis des autres.
Parfois je suis dans ma bulle, parfois non. Parfois je souris, parfois non. Parfois je rêve, parfois non.Parfois je cris, parfois non.
Je hurle mon désespoir comme dirait le professeur de Français.
Mais malgré cela, j’aime la vie...
Bien que « aimer » soit un très grand mot !
Il n’y a jamais eut de réelle définition du mot « aimer » je pense.
Passons.
Un jour, je me réveillerai, le sourire montant jusqu’au oreilles dans un courant d’air frais en sortant de mon lit.
Je me demanderai peut-êtrecomment ai-je bien pu me réveiller dans cette chambre, cela nous ne le sauront jamais, ni toi, ni moi. Normalement, je devrais me poser un tas de questions :
- « où suis-je ? »
- « que m’est-il arrivé ? »
- « comment suis-je arrivé jusqu’ici ? »
Non, je ne pense pas que je me les poserai.
Sans doute, un sentiment étrange me parviendra à l’esprit. Je ne sais pas.
Je doute que ce momentarrivera, nous verrons bien.
Pourquoi moi, j’écris des textes comme celui-ci ? Je ne sais pas.
Je sens néanmoins ce sentiment, plutôt proche de l’adjectif « peur » que de l’adjectif  « terrifié », je pense qu’il s’agit de la frayeur, oui c’est bien ça, je viens de trouver le terme exact à ce genre de situation. Enfin, j’en déduis que ça doit être celui-ci.
Passons.
Je réfléchis souvent, le plus jecrois que c’est avant de dormir. Je ne sais toujours pas pourquoi.
J’aime écrire, je ne peux m’empêcher d’écrire, j’écris souvent, tellement souvent.
Le plus spectaculaire, c’est que je sais ce que j’écris, et quand il y a une feuille et un stylo devant moi, je n’hésite pas. On n’a pas besoin d’avoir de l’imagination pour l’écriture, c'est-à-dire que du moment où tu penses, il ne te reste plusqu’à écrire ce que tu viens de penser.
J’aime la vie, j’aime l’amour, mais je crois néanmoins qu’elle ne m’aime pas car je n’ai pas beaucoup de chance dans la vie, ni beaucoup d’amour d’ailleurs …
Aimer c’est ce qui a de plus beaux, quand c’est réciproque.
Moi, je crois que j’aime quelqu’un. Mais lui ne le sait pas.
Dailleurs je ne sais pas quand est-ce que je lui dirai. Je pense dans lessemaines à venir.
J’attends ce moment depuis si longtemps que je ne voudrai pas tout gâcher d’un coup.
Ce serait dommage.
Comment va-t-il réagir ? Je ne sais pas. Pourquoi, moi je fais tout ça, j’écris beaucoup de choses que je ne montrerai peut être pas. Pourquoi est-ce que donc je fais tout ça ??
Je crois que c’est par peur de le perdre à jamais … Je voudrai qu’il sache que j’écris des chosescomme celles-ci, qu’il ne soit pas choqué devant ceci. Je voudrai tellement qu’il comprenne ce que je ressens pour lui, c’est si important à mes yeux.Ca me démange à l’idée de lui avouer …
Je sais que ce genre de chose tu n’en lis pas souvent, peut être jamais qui sait ?
Vas-tu aimer, ne pas aimer ? Je ne sais pas. Je crois que personne n’écrit des choses comme celles-la, je ne sais pas si tu esun adolescent qui aime ce genre de texte. Je ne sais pas.
Je ne sais donc rien …
Tout ce que je sais, c’est que je l’aime et je voudrai que ce texte le touche profondément même si ce n’est pas son genre de chose, ce texte je l’ai fais avec tellement de cœur, j’ai mi tellement de temps à le faire. Je veux parler de lui à tout le monde et leur dire que c’est quelqu’un de génial, souriant,compréhensif, beau …
Je veux parler de lui au monde entier, pour leur dire aussi qu’il sait avoir les bons mots aux bons moments, et surtout qu’à mes yeux il compte beaucoup !
Pas mal de gens se posent toujours la même question : est-ce l’amour de ma vie ou non ?
Moi si j’avais à me poser la question je répondrai que je ne sais pas.
Je pencherai peut-être plus vers le « oui » que vers le « non »....
tracking img