Dans quel but les hommes se donnent ils des lois

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1185 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les origines du théâtre antique

Le théâtre grec a pour origine le culte de Dionysos, dieu du vin et des arts. Des dithyrambes, des processions, des danses, des chants et des paroles chantées à la gloire des héros grecs, avaient lieu autour de son temple ou sur l'agora dans la région de Corinthe. Lentement, un lieu spécifique s'est intégré au temple pour les représentations théâtrales. Latradition rapporte que Thespis, auteur du VIe siècle av. J.-C. qui se produisit près d'Icarie, révolutionna les dithyrambes : il a introduit le premier acteur, le protagoniste. Pendant que le chœur chante les dithyrambes, l'acteur, Thespis en l'occurrence, intercale des vers parlés. Le protagoniste joue tous les rôles. C'est la forme primitive du théâtre. Eschyle introduit le deutéragoniste (deuxièmeacteur) et Sophocle le tri agoniste (troisième acteur). Cette forme-ci connut un développement très rapide. En effet, dès 538 av. J.-C., Pisistrate organisa le premier concours athénien de tragédie. Aux temps du développement de la philosophie et de la démocratie, le théâtre devint sujet à des interrogations politiques. Mais on célébrait toujours Dionysos au temple. Le culte restait aussi toujoursprésent au théâtre. Non seulement le théâtre contait toujours des mythes et des fables et se déroulait toujours pendant les Dionysies et les Lénéennes, mais en plus, le théâtre était organisé de manière à instaurer un support pour la communication avec les dieux...
Le théâtre athénien
Les trois principaux festivals de théâtre sont les Dionysies champêtres, de décembre à janvier, les Lénéennes,de janvier à février et les grandes Dionysies, de mars à avril. Ces festivals donnaient lieu à un concours de tétralogies : trois tragédies et un drame satyrique. L'ouverture des festivités était faite de processions et de cérémonies en l'honneur de Dionysos. A la fin de ces festivités, l'auteur qui créé la meilleure pièce était récompensée par un bouc. La troupe qui jouait la pièce de théâtredéfilait devant le public avant la représentation. Celle-ci commençait peu après le lever du jour. Comme pour une cérémonie religieuse, on s’y rendait la tête couronnée. Le spectateur recevait un jeton à l'entrée du théâtre portant une lettre de l'alphabet qui désignait la section des gradins où se trouvait sa place. Ce jeton de prix modeste permettait d'assister à toutes les représentations de lajournée, avant le coucher du soleil: soit quatre ou cinq pièces jouées sans entracte. Chaque poète tragique présentait trois tragédies appelées " tétralogie" et un drame satyrique. Une tragédie comportait un prologue, l’arrivée du chœur (parodos), des épisodes ou actes séparés par des chants du chœur (stasima) et un acte final avec sortie du chœur (exodos). Au final, ces cinq "actes" sont à l'originedes divisions des tragédies modernes. Par ailleurs, cinq poètes présentaient chacun une pièce pour les comédies. Donc les spectateurs assistaient à quinze, voire dix-sept représentations en quatre jours. Durant d’aussi longues séances, il arrivait quelques incidents dans le public. C’est pourquoi une police spéciale avait été mise en place, on les nommait les rhabdouques. De plus, les athéniensavaient inventé une machinerie rudimentaire constituée par une poulie et une corde qui permettait à un personnage de monter au ciel ou à un Dieu d’apparaître pour réciter une tirade et le bronteion qui était un baril plein de pierres qui roulait sur une feuille de métal, pour imiter le bruit du tonnerre. Les acteurs récitaient leur rôle mais les membres du chœur, appelés choreutes, chantaient avecun accompagnement musical. Le jeu des acteurs se limitait à des gestes du corps, principalement avec les mains et les doigts.
L’édifice
L’édifice où avaient lieu les représentations théâtrales était constitué de plusieurs parties. Le koilon désignait les gradins, adossés au relief naturel. Le premier rang était réservé aux spectateurs de marque ; les places étaient en effet attribuées en...
tracking img