David galula

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4316 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
David Galula (1919-1968)
DAVID GALULA: “LE CLAUSEWITZ DE LA CONTRE-INSURRECTION”

[pic]
David Galula, Élève officier à Saint-Cyr en 1939
(source: Musée du Souvenir. Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan)

L’itinéraire d’un officier français

    David Galula est originaire d’Afrique du Nord. Il est né à Sfax (Tunisie) en 1919 et est de confession juive. En 1939, il s’engage dans l’Armée deTerre et choisit la voie de l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr. Sa promotion est la 126e, celle “De l’Amitié franco-britannique”, mais il n’a pas le temps de finir sa scolarité que la Deuxième Guerre mondiale éclate. Affecté au Maroc, il assiste à la défaite et son rapatriement à Aix-en-Provence - où a été réinstallée l’ESM de Saint-Cyr - sera de courte durée. Juif, Galula est radié des cadres del’armée le 2 septembre 1941.

    L’antisémitisme du gouvernement de Vichy le contraint à fuir la France pour se réfugier en Afrique du Nord en juillet 1943. Le Général Henri Giraud le réintègre alors dans l’armée. Dès lors, le Lieutenant David Galula participe à tous les combats de la Libération jusqu’en 1945. Blessé à l’île d’Elbe, il est cité à l’ordre du Corps d’Armée et est déjà distinguépar ses supérieurs comme un officier “très vif, mais toutefois trop mobile” (1). Nous approchons, ici, l’une des caractéristiques fondamentales de Galula - et qui ne cessera de s’affirmer tout au long de sa carrière militaire - à savoir une originalité et une liberté intellectuelle qui devaient le mettre en décalage si ce n’est en porte-à-faux avec l’institution militaire.

    Avec la fin duconflit mondial - et du fait de sa connaissance de la langue chinoise -, il est très rapidement engagé sur le théâtre d’opération d’Extrême-Orient notamment en Chine où la guerre civile fait rage. Galula est alors l’un des rares officiers occidentaux à voyager en Mandchourie intérieure. Capturé et relâché par les communistes, il fut un observateur particulièrement attentif de la victoire de MaoTsé-Toung. De retour en Chine au sein de la Mission militaire française, il y restera cinq années au cours desquelles il étudiera de près l’organisation militaire chinoise, ainsi que l’idéologie communiste envers laquelle il vouait une profonde aversion.

    Il retrouve le communisme en Grèce où il sert comme observateur des Nations-Unies en 1949. Cependant et contrairement à l’expérience chinoise,il assiste cette fois à l’échec de la guerre insurrectionnelle déclenchée par les communistes grecs. Profondément sensibilisé aux guerres révolutionnaires et subversives, dont il perçoit désormais l’ampleur à la lumière de la Guerre froide et de la décolonisation, il commence à en dégager des contre-principes théoriques qu’il va pouvoir expérimenter durant la Guerre d’Algérie à partir de 1956.    Confrontée à un véritable conflit insurrectionnel et asymétrique (2) en Algérie, la France va tenter d’y faire face avec une réponse militaire classique, mais également avec une action sociale aussi originale qu’elle sera dangereuse pour le FLN. C’est ici que Galula va donner la pleine mesure de sa réflexion et de ses capacités, d’abord comme commandant de la 3e compagnie du 45e Bataillond’Infanterie coloniale puis en tant que commandant en second de ce même bataillon. Il obtient ainsi de remarquables résultats en pacifiant le quartier du Djebel de Mimoun, en Grande Kabylie, dont il a la charge. La citation qu’il reçoit à cette occasion fait état de “méthodes originales” qui ont “réussi à amener la majorité d’une population hostile à une position favorable à notre politique” (3). Dans cetype de conflit - et par de tels mots - l’armée française commençait à percevoir la valeur de l’un des siens. Deux autres citations devaient suivre en 1956 et 1957.

Le théoricien de la contre-insurrection

    On le comprendra, David Galula fut bien plus qu’un officier d’Infanterie. Il fut, certes, un soldat forgé dans le feu de la guerre, mais il fut aussi un témoin sensible et...
tracking img