De coeur et d'audace

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1477 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Pôle Nord : nouveau «point chaud» du globe?

Par Johanne Martin

À mesure que la banquise estivale de l’Arctique fond, de nouvelles avenues de recherche s’ouvrent… en même temps que se dessinent des perspectives économiques alléchantes pour les pays riverains du pôle Nord. Transformation des écosystèmes, adaptation des communautés nordiques aux changements que subit leur environnement,exploitation des ressources naturelles, contrôle du fameux passage du Nord-Ouest : les spécialistes de tous horizons ne se sont jamais autant intéressés à ce nouveau «point chaud» du globe.

Alors que les uns cherchent à mieux comprendre et à documenter les impacts du réchauffement climatique et de l’augmentation des activités commerciales sur les écosystèmes arctiques, les autres s’attardent auxconsidérations géopolitiques de ce que certains qualifient déjà de «bataille du Grand Nord». La disparition rapide de la banquise, qu’elle soit perçue ou non comme une bonne nouvelle, soulève bien des passions.
Titulaire de la Chaire d’excellence en recherche du Canada sur la télédétection de la nouvelle frontière arctique du Canada, Marcel Babin est de ceux qui ont littéralement décidé de «plonger»dans l’étude de cette nouvelle réalité. Pour assurer l’exploitation durable des ressources de la région, la gestion de ses écosystèmes et l’adaptation des peuples du Nord canadien aux changements qui surviennent, il souhaite comprendre ces transformations et l’influence qu’elles exercent sur le milieu.
«En m’appuyant sur les plus récentes avancées en télédétection spatiale, mon équipe derecherche et moi nous sommes donné le mandat de mettre au point de nouvelles technologies d’observation, de meilleurs modèles numériques des écosystèmes arctiques et des outils d’archivage et d’analyse plus performants pour les nombreuses données issues de la recherche menée dans le Nord», résume d’entrée de jeu le chercheur.
À l’aide de flotteurs-profileurs dérivants, de planeurs sous-marins et desous-marins autonomes équipés de capteurs de pointe, Marcel Babin mesurera les variables les plus pertinentes des écosystèmes arctiques. Grâce à des expériences en laboratoire et à des études sur la biodiversité réalisées au moyen de techniques moléculaires très modernes, les observations qu’il effectuera permettront par ailleurs de mieux comprendre ces écosystèmes et, en bout de ligne, de concevoirdes modèles diagnostiques et prévisionnels fiables.
«Le système intelligent pour l’archivage et l’analyse de données qui sera créé – système qui aura la capacité de regrouper et d’organiser les données provenant de multiples plateformes et modèles – fournira quant à lui des renseignements pertinents aux intervenants des secteurs public, universitaire et industriel pour cerner les enjeuxsocioéconomiques liés aux changements climatiques et à leur impact sur les écosystèmes arctiques», reprend l’océanographe.
Le programme de recherche de M. Babin consiste, dans les faits, en un partenariat entre les chercheurs canadiens qui travaillent dans l’Arctique et le Centre national de la recherche scientifique de la France. Ce tout nouveau partenariat se présente sous la forme d’un centreinternational de surveillance et de modélisation des écosystèmes arctiques qui collaborera avec d’autres organismes, comme les agences spatiales canadienne, française, américaine et européenne, le United Kingdom’s Arctic Office et le Plymouth Marine Laboratory. En outre, pour réaliser leurs travaux, M. Babin et son équipe se joindront au groupe de recherche océanographique Québec-Océan, au Centre d’étudesnordiques ainsi qu’à ArcticNet et à GEOIDE, deux réseaux de centres d’excellence du Canada.
Les réalisations de la Chaire d’excellence sont appelées à révolutionner la perception générale de l’Arctique et permettront de solidifier la place de chef de file qu’occupe le Canada dans le domaine de la recherche menée dans le Nord.
Autre combat
Pendant que certains s’affairent à réaffirmer le...
tracking img