De gaulle au pouvoir de 44 à 69

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1531 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le général de Gaulle de 1944 à 1969 (14/20)
Devoir de l’élève
Introduction
Le 10 mai 1940, la France avait connu l’effondrement le plus spectaculaire de son Histoire, payé par quatre ans d’une rude Occupation. En juin 1940, la IIIème République s’était démise, cédant sa place au gouvernement de Vichy. Fer de lance de la Résistance française à partir de son appel vibrant à la Résistance le 18juin 1940, le Général De Gaulle est reconnu comme chef incontesté de toute la Résistance réunie dans le Conseil National de la Résistance en 1943. Le 8 mai 1945, après la Libération, De Gaulle saura imposer la France dans le camp des vainqueurs en participant à la signature de l’Armistice. Pourtant, la France libérée est en ruines. Quel va être le rôle politique de celui qui a participé activementà sa Libération dans les années à venir ? C’est ce que nous examinerons en distinguant trois périodes : de 1944 à 1958, de 1958 à 1962 et de 1962 à 1969.








Armistice: impropre (capitulation).

L’action politique de De Gaulle de 1944 à 1958
La France libérée est en ruines: ruines matérielles d’abord, mais aussi ruines morales et politiques. Le Régime de Vichy s’estlittéralement évanoui et il ne peut être question d’élections immédiates étant donné que tout le territoire n’est pas encore libéré et que les communications sont très difficiles. Le 5 septembre 1944, le Général De Gaulle met en place un nouveau Gouvernement Provisoire de la République Française (GPRF). En le composant, il a le souci de mêler des hommes issus de la Résistance comme Georges Bidault etd’autres issus de milieux parlementaires comme Jules Jeanneney, et fait entrer, pour la première fois dans l’Histoire de France, les communistes dans son gouvernement. Il met en oeuvre les réformes envisagées par le CNR pour chasser "les grandes féodalités économiques et financières de la direction de l’économie" et instaurer une véritable démocratie. Les plus grandes banques, les usines Renault, les minesde charbon, les entreprises de gaz et d’électricité sont nationalisées. La Sécurité Sociale est instituée et les Allocations Familiales étendues. Le droit de vote est accordé aux femmes. La France se reconstruit en se modernisant et en se démocratisant.

La France assiste à un effacement logique de la Résistance: pour beaucoup, l’objectif était de libérer le territoire et non de s’engager dansl’action politique. Cet effacement, conjugué à l’intégration des Communistes dans le jeu démocratique permet d’envisager l’élaboration de nouvelles institutions. Le Général de Gaulle décide alors de consulter les Français par référendum: le 21 octobre 1945, les Français s’expriment en faveur d’une Assemblée Constituante, ce qui signifie le refus d’un retour à la IIIème République. Trois partis separtagent les votes des Français lors de l’élection de la nouvelle assemblée: les Communistes qui deviennent le premier parti de France, le MRP et les Socialistes. Désigné comme chef de gouvernement le 21 novembre 1945, De Gaulle juge cependant qu’il ne pourra pas imposer ses vues aux partis qu’il accuse de briser l’union nationale. De leur côté, ces partis le trouvent bien trop tranchant etobstiné. Le 20 janvier 1946, de Gaulle démissionne. En avril 1947, il organise le "Rassemblement du Peuple Français", le RPF sera un échec. Commence alors la "traversée du Désert": De Gaulle se retire dans sa propriété de Colombey-les-Deux-Églises pour y écrire ses Mémoires de Guerre qu’il considère comme son testament politique.






Déjà à Alger.











Pas net.L’établissement de la nouvelle République (1958 - 1962)
La République agonise: l’enlisement en Algérie s’ajoutant à la perte de l’Indochine en 1954 et à la crise de Suez de 1956, fait que l’armée se sent "trahie par l’arrière", opinion que partagent les Pieds Noirs. Dans cette atmosphère de crise politique, les fidèles du Général se mobilisent à Paris et à Alger. Pour eux, De Gaulle est le...
tracking img