De gaulle : l'apprentissage de la grandeur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (821 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Charles de Gaulle naît à Lille en 1890, dans une famille de petite noblesse. Son père, Henri de Gaulle, professeur dans divers établissements religieux, lecteur de L’Action française, le journal duroyaliste Charles Maurras, est conservateur et se définit comme « monarchiste de regret », mais il a trop d’esprit de justice pour ne pas dire, contre son milieu, ses doutes quant à la culpabilité deDreyfus, et il est trop lucide sur son temps, qui vient de voir le triomphe de la république laïque et industrielle à travers le succès de l’Exposition universelle, pour garder des illusions derestauration monarchique. C’est sans doute cette conscience aiguë du sens de l’histoire que le professeur d’histoire et de lettres parvient à transmettre à ses fils, dont leur mère avouait qu’ils luifaisaient de la peine parce qu’ils étaient républicains.Charles de Gaulle choisit, à sa sortie de l’École militaire de Saint-Cyr, l’infanterie parce qu’elle est la plus directement exposée au feu. Dès lesdébuts de la Grande Guerre, il est blessé à trois reprises, puis fait prisonnier en mars 1916. Pendant presque trois ans, tentant de s’évader à plusieurs reprises, il ronge son frein en dévorant lesjournaux allemands, et en donnant des conférences à ses compagnons de captivité, sur ce qu’il juge être les erreurs du haut commandement. Après la guerre, Charles de Gaulle est envoyé en Pologne, où,pendant deux ans, il participe aux offensives menées contre les forces soviétiques. À son retour en France, il est nommé professeur d’histoire militaire à Saint-Cyr. Il y professe des théories qui vont àl’encontre des doctrines du moment : force du mouvement alliée à celle du feu, et adaptation rapide et spontanée aux circonstances. Il gravit les divers échelons de la hiérarchie, à la fois aidé parle maréchal Pétain, et ralenti dans sa progression par son obstination à défendre ces théories considérées comme iconoclastes. Il écrit des articles, publie Le Fil de l’épée (1932), Vers l’armée de...
tracking img