De quoi avons-nous vraiment besoin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (793 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
FOUQUET Pour le 16-07-09
Maylis
209
COMMENTAIRE DE TEXTE

La première moitié du XIX ème siècle fut fortementmarquée par un vaste mouvement littéraire : le romantisme. René (1802) de Chateaubriand est une œuvre emblématique de ce mouvement littéraire. Nous allons nous demander ce qui rend ce texte romantique.Dans une première partie, nous étudierons la mise en scène du « MOI » et dans une deuxième partie, nous verrons l’omniprésence de la représentation de la nature.

La représentation du « MOI »est très présente dans ce texte. Nous le constatons à travers l’énonciation complexe par laquelle le narrateur, René, se met en scène. Il se désigne d’abord par les pronoms personnels à la premièrepersonne : « j’éprouvais » (l.1), « j’entrai » (l.5), par des pronoms personnels d’objet : « me surprit » (l.5) et aussi par des adjectifs possessifs « ma rêverie » (l.15), « mon cœur » (l.30) mais lenarrateur s’identifie aussi au nom de l’humanité : « notre » (l.11), « nous » (l.12). Puis des pronoms personnels à la deuxième personne en faisait intervenir « une voix du ciel » (l.23) : « la saisonde ta migration » (l.24) et enfin à la troisième personne en s’adressant à la nature : « Levez-vous, orages désirés » (l.27), « emporter René » (l.27). Cette énonciation fait ainsi une présentationcomplexe du narrateur puisqu’il s’analyse avec beaucoup d’insistance. La « voix du ciel » change la situation d’énonciation, le narrateur devient le destinataire de cette « voix ».
Un autreprocédé nous montre une extrême représentation du « MOI », représentée dans le texte par de nombreuses contradictions qui sont caractéristiques du romantisme. Cela se vérifie au cours du texte :« passions/vide » (l.2), « ravissement/ tempêtes » (l .5-6), « triste/ bonheur » (l.10-11). L’auteur emploie un registre lyrique. Les aspirations changeantes de René sont caractérisés par les phrases...
tracking img