Descartes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (388 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Descartes

Premièrement, pour Descartes, les sciences ne sont rien d’autre que de la sagesse humaine. Nous sommes en continuelle recherche. Mais pourquoi s’attarder au pourquoi tel ou tel chose estcomme sa, ou pourquoi tel ou tel choses agissent comme sa en présence de tel ou te autres choses, pourquoi ne pas juste apprécier ce qui a d’appréciable ? Le raisonnement du fonctionnement des astresou quelques autre je ne sais quoi ne fait que nous éloigner littéralement du vrai pourquoi nous sommes ici, c’est-a-dire le chemin pour la recherche de la vérité. A quoi sert-il de savoir que telastre entrera en contacte avec tel autre astre ? Que ce produit la réagis de tel manière a celui la ? Tous sa est superficiel a coté de la vrai raison de notre arrivé ici…Descartes croix que lascience, toute science confondu, ne fait qu’une , elle dépende tous une de l’autre. Pour Descartes la science est plus un accomplissement personnel qu’une recherche. Exemple, ce scientifique qui , dans unejournée ,se pose 30 000 questions et qui n’est pas sur d’aucune des ses réponses est-il plus intelligent ou savant que celui qui n’y a jamais penser ? Pour lui , nous devrions utiliser ces sciencespour arriver a cette recherche de vérité. Non, aucunement, au contraire même pense Descartes! En admettant ceci, Descartes rejet donc tout ce qui n’est pas probable ou ce quoi on peu douter. Donc, lesseul l’arithmétique et a géométrie sont des sciences beaucoup plus certaines car seuls elles traite d’un objets assez pur et simple pour admettre qu’il n’y avait absolument rien d’incertain. LaCertitude, voila ce qui manque a la science. C’est pourquoi Descartes place la science en deuxième. Pour continuer, Descartes aimerait bien réconcilier la religion a cette sciences. Descartes a fondeplusieurs principes sur le fait que cette être suprême existe. Il croix que lui, qui est un être fini , ne peut pas être a ‘origine de l’idée d’un être infinie. Ensuite, pour Descartes , il appelle absolu...
tracking img