Dette publique et croissance: un lien existe-t-il?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (468 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La dette publique monte si haut que le français redoute qu'elle lui tombe sur la tête sous forme d'impôt et d'inflation.

Deux économistes ont examiné la chose sur 200 ans et convoqué lesstatistiques annuelles de 44 pays, mais rien n'y a fait: Carmen M. Reinhardt et Kenneth Rogoff n'ont pas découvert de "lien évident" entre dette publique et taux de croissance économique.

Plusprécisément, l'économie ne semble pas affectée par des ratios dette publique/PIB modérés (entre 30 et 90%).

En revanche, au delà de ce seuil, on observe que le taux de croissance réel médian perd un point(plus encore aux Etats-Unis).

Toutefois cette situation "extrême" est loin d'être fréquente (à peine 2% des observations), soit que l'économie ne tolère pas un franchissement durable du seuil de90%(thèse privilégiée par les auteurs), soit que cette éventualité corresponde à des récessions exceptionnelles (idée défendue par Paul Krugman, comme l'explique l'article signalé dans un commentaire dece billet).

Examinons le cas français.

D'après les calculs des auteurs, la croissance française est remarquablement insensible aux variations de l'endettement public (à peine un dixième de pointen moins lorsque le taux de dette grimpe de 30 à 90% du PIB).

Au delà, la croissance est plus faible de 0,5 point mais l'interprétation de cette corrélation dépend de la façon dont on prend encompte la causalité inverse, c'est-à-dire l'influence du cycle sur l'endettement (une récession tend à accroître le ratio dette/PIB par effet dénominateur).

Les auteurs sont un peu elliptiques sur cepoint, ils en appellent à des études aux cas par cas. Or ce n'est pas un hasard si le taux de dette publique français dépasse le seuil de 43,5% (taux moyen parmi les pays les plus avancés depuiscinquante ans) au début des années 90, c'est-à-dire en plein marasme. La dette se stabilise aux alentours de 60% entre 1996 et 2002 puis progresse à nouveau avec le tassement de la croissance. Elle...
tracking img