Deuxieme sexe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 36 (8994 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Deuxième Sexe,
fondement du féminisme égalitaire

À la fin des années 90, on s’est fréquemment livré à des bilans pour cerner ce qui a le plus marqué le XXe siècle. Souvent, il a été question de totalitarisme. Mais on peut également penser avec la philosophe Élisabeth Badinter que le XXe siècle a marqué une grande avancée dans la libération de la moitié de l’humanité – les femmes –,en tout cas dans les sociétés occidentales[1]. Dans ce contexte, on mentionne volontiers l’étude fondamentale sur « la situation de la femme » Le Deuxième Sexe parue en 1949, bien que les mécanismes exacts de la réception du livre attendent encore d’être élucidés[2]. Très vite après sa parution, il a été traduit en de nombreuses langues : aujourd’hui il y a 33 traductions. Même sans avoirentrepris d’analyses empiriques détaillées sur la réception, il faut supposer que sans Le Deuxième Sexe le débat féministe avec ses conséquences concrètes dans la société ne serait pas là où il se trouve aujourd’hui. La même chose vaut pour la recherche sur les femmes et le genre. J’aimerais parler aujourd’hui de la femme qui a écrit ce livre ; comment elle en a eu l’idée ; quelles en sont les thèses lesplus importantes et leurs présupposés philosophiques ; quel en fut l’accueil il y a cinquante ans et comment on en parle aujourd’hui[3].

Une biographie atypique

Qui était Simone de Beauvoir ? Simone de Beauvoir est née en 1908 à Paris dans une bourgeoisie aisée ou même de petite noblesse – de Beauvoir –, un milieu qui obéit à des codes précis et des rites sociaux destinés à réaliserla distinction, comme aurait dit Bourdieu. Dans cette couche sociale, les femmes ne travaillaient pas, ou plutôt : elles n’étaient pas salariées. Ainsi, le destin de Beauvoir aurait été réglé d’avance, si une crise économique n’avait pas changé la condition financière de la famille. Appauvrie, celle-ci ne fut pas en mesure de donner une dot aux deux filles. Contrairement aux normes de sa classe,Beauvoir dut exercer un métier pour gagner sa vie. Rien de meilleur n’aurait pu lui arriver, selon ce qu’elle comprit plus tard[4].
Elle entreprend des études de philosophie ; à l’âge de 21 ans, elle est reçue à l’agrégation. Mis à part le fait qu’à l’époque très peu de femmes se présentaient à ce concours – elles n’y furent admises qu’à partir de 1920 –, elle était la plus jeune dans sadiscipline. Elle fut reçue deuxième ; le premier était quelqu’un dont elle venait de faire la connaissance et qu’elle ne devait plus quitter sa vie durant : Jean-Paul Sartre. L’agrégation assure une sécurité économique solide : elle et Sartre sont professeurs de lycée dans les années 30 et 40, d’abord en province, puis à Paris. Mais le professorat n’est qu’un gagne-pain. Dès leur enfance, tous deux sesont senti la vocation d’écrivain.
Beauvoir investit le temps libre que l’enseignement lui laisse dans l’écriture. Si, dans des lettres ou son journal, elle parle de « travail », ce n’est pas celui consacré au lycée, mais au roman qu’elle est en train d’écrire. Les années 30 s’étirent dans des exercices littéraires interminables dont les résultats soit avortent, soit sont refusés par leséditeurs. Certaines féministes affirment aujourd’hui que Beauvoir eut des difficultés particulières pour s’imposer sur le marché littéraire parce qu’elle était femme. Elles oublient que Sartre piétina lui aussi longtemps dans les années 30 jusqu’à ce qu’un ami recommande aux éditions Gallimard son premier roman, assez remarqué dans les milieux littéraires. Beauvoir quant à elle dut attendre quelquesannées de plus pour voir paraître son premier roman ; entre temps la guerre avait éclaté et la France était occupée par les Allemands. Gallimard publia en août 1943 L’Invitée. Beauvoir venait de perdre son poste à l’Éducation Nationale. La raison ? La vie qu’elle menait et l’enseignement qu’elle dispensait. L’État de Vichy qui contrôlait l’Éducation défendait d’autres valeurs que celles de la...
tracking img