Dfsdlhlkj

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3530 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
échanges pour 2009

Espagne France China Etats-Unis
Importations 31967575 41583847 20711725 18849731
Part dans les Importations globales 12,00% 16,00% 8,00% 7,00%
Exportations 23710235 27463755 1209037 3672886
Part dans les Exportations globales 21,00% 25,00% 1,00% 3,00%
Taux de couverture 74,00% 66,00% 6,00% 19,00%
Année Universitaire
2010-2011

PlanIntroduction
Chapitre 1 :L’accord de libre échange Maroc-UE
I- Les relations Maroc-UE depuis les années soixante
II- Evolution des échanges extérieurs
A ? échanges commerciaux entre le Maroc et UE
B- interprétation
Chapitre 2 : Opportunités de l’accord de libre échange Maroc / Union européenne

I- L’environnement de l’entreprise
II- L’attraction des investissements
III- Des effets globauxpositifs
Chapitre 3 : Nature et implication des défis à relever
I-la compétitivité
A-les secteurs les plus vulnérables
B-la spécialisation : un choix indispensable
II- Perte des recettes de l’Etat
III- Des effets globaux

Chapitre 4 : Accord Maroc/ OMC :

Conclusion

INTRODUCTION

Les accords de libre-échange, signés par le Maroc sont à la fois une opportunité et une menace. Uneopportunité, dans la mesure où ils vont nous ouvrir des marchés additionnels à l’exportation, attirer des investissements étrangers dans notre pays et nous obliger à mettre à niveau notre production, du fait de l’ouverture de nos frontières. Ils constituent une menace si des réformes structurelles ne sont pas rapidement mises en oeuvre pour réformer la gouvernance de l’Etat et améliorer lacompétitivité de nos entreprises.
Les liens du Maroc avec l’union européenne ne datent pas d’aujourd’hui, mais il s’agit des rapports séculaires, qui ont été institués par l’histoire et le voisinage géographique. Il semble de ce fait que le destin du Maroc est lié à cet espace attractif.
Le Maroc, en signant l’accord d’association avec l’Union européenne devra démontrer qu’il est capable de résisterface à la compétition... « Le Maroc en signant l’accord d’association, va se jeter à l’eau, il s’agira pour lui de démontrer qu’il sera capable de nager » et ceci doit être dans un délai de moins de 10 ans.
Chapitre 1 :L’accord de libre échange Maroc-UE

La situation est déjà très complexe pour les Européens alors imaginer ce que ce serait d’introduire au sein de la CEE un autre pays dontl’identité est très affirmée, nous voulons commencer par un accord de libre échange qui possède aussi un volet politique. Au fil du temps, si nous sommes contents de l’Europe et si celle-ci est contente de nous, nous irons de l’avant
I- Les relations Maroc-UE depuis les années soixante :
Toute réflexion sur le devenir des rapports Euro-marocains dans la perspective de l’instauration d’une zone delibre-échange nécessite un rappel même succinct de l’histoire récente du cadre ayant régi les dites relations.
Ainsi, on peut dire qu’on a assisté depuis l’indépendance à trois générations d’accords entre le Maroc et l’UE.
Après l’indépendance, les relations Maroco-européennes sont pressées par trois grandes stations : l’accord de 1969 suivi par l’accord d’association de 1976 et en suite unaccord d’adaptation en 1988. En 1996 le Maroc a signé l’accord d’association avec L’UE.

II- Evolution des échanges extérieurs :
Les relations commerciales entre le Maroc et l’UE constituent l’élément essentiel de la coopération entre les deux parties puisque l’UE est le premier partenaire qui accapare 62,1% des exportations marocaines totales et fournit 56,1% des importations totales et ce selonles statistiques de 1995.
A ? échanges commerciaux entre le Maroc et UE
Les tableaux suivants présentent la structure des échanges entre le Maroc et l’UE

B- interprétation

On déduit de ce qui précède que :

* Les exportations de Maroc vers l’UE ont évolué d’une manière très rapide, et si l’on compare avec l’ensemble des exportations marocaines, on constate que l’UE occupe une place...
tracking img