Diderot, article autorite

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1882 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Denis Diderot
article «Autorité »

(Introduction)

Denis Diderot (1723-1784) est un écrivain philosophe ayant essayé tous les genres littéraires, aussi bien le théâtre que le roman avec Jacques le Fataliste. Destiné dans son enfance à une carrière ecclésiastique, il va évoluer vers les idées matérialistes au gré de ses lectures, rejetant plus les excès de la religion que la religionelle-même. L’article « Autorité » paraît en 1751 dans le premier volume de l’Encyclopédie, projet visant à permettre aux hommes de se libérer de leurs préjugés, de l’autorité et de leurs peurs diverses, ouvrage qu’il a rédigé principalement avec d’Alembert. Diderot y aborde une réflexion sur les fondements de la monarchie absolue. C’est un texte argumentatif qui énonce une idée très nette peu à peuconstruite : c’est au peuple que l’autorité appartient fondamentalement.
Le texte linéaire se compose de quatre paragraphes : le premier est un préambule où il définit l’autorité naturelle ; dans le deuxième il dénonce l’autorité politique imposée par la force. Le troisième paragraphe sert de transition pour introduire le quatrième paragraphe dans lequel il définit une autorité politique consentie etcontrôlée en introduisant des références à la religion catholique.

(Premier paragraphe : l’autorité naturelle ou les origines de l’autorité)

Le premier paragraphe de l’article « Autorité » de l’Encyclopédie sert de préambule, l’argumentation commence par une réfutation («aucun  n’a reçu le droit de commander aux autres») qui consiste en une périphrase pour représenter l’autorité. Il complètecette définition d’une affirmation où la liberté est comparée au don divin. Dès le début il instaure donc un système d’opposition (« n’a reçu »/« est un présent » ou « aucun homme »/« chaque individu » ou « le droit de commander »/«le droit d’en jouir ») afin d’introduire l’idée principale de son article : la source de l’autorité ne peut donc être naturelle, il faut la chercher ailleurs.
Leprésent de vérité générale est une manière de faire preuve d’objectivité : utilisation de «on», pronom de généralité ou alors de « il » qui donne une dimension objective et une impression de neutralité à l’article, tout en présentant la thèse comme universelle.
Pour Diderot, l’autorité vient de la nature (paternelle), de la force, ou du consentement.
Le texte est rédigé de manière affirmative, voirepéremptoire (« aucun homme », « chaque homme a le droit », « toute autre autorité »), l’auteur exprime sa certitude par des modalisateurs (« aucuns », « chaque », « toute autre autorité »…) et par des verbes d’obligation (« ne peut ni ne doit »…). On dénote une répétition du mot « droit ».
Diderot admet donc que la nature ait pu établir une autorité qui est celle du père de famille («si la nature aétabli quelque autorité»), cependant cette autorité a des limites (emploi du connecteur logique d’opposition «mais», «borne», «elle finirait aussitôt que»...). L’emploi du terme «quelque» minimise l’importance de cette autorité : Diderot pense en effet que l’autorité naturelle est limitée dans le temps («aussitôt que les enfants seraient en état de se conduire») et la famille. Dès que l’enfantest adulte, il peut se gouverner lui-même et de ce fait l’autorité paternelle cesse dès qu’elle n’est plus exercée dans le cadre familial.
(Sous partie : autorité non naturelle)
D’après Diderot il existe deux sortes d’autorité non naturelle : la violence et la force (illégitime) et le consentement du peuple (légitime). Le ton est toujours péremptoire avec le subjonctif à valeur d’ordre «qu’onexamine bien […] toujours». Diderot conclut rapidement ce paragraphe en ne laissant que deux alternatives aux origines de l’autorité, l’autorité de fait (fondée sur la loi du plus fort, de la force d’un seul) et l’autorité de droit (fondée sur le consentement de tous, un contrat entre gouvernants et gouvernés) qui seront développés dans les paragraphes suivants.

(Autorité politique imposée...
tracking img