Discours sur le bonheur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (596 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I. La défense des passions

A. Un texte argumentatif

- Discours structuré : « il faut commencer par » ; « ce serait donc » ; « Mais » ; « on connaît donc » ; « or » ; « il est donc à désirer ».- Antithèses pour accentuer l’opposition des deux thèses : « bien et le mal » ; « malheureux » / « heureux » ; « cherchent » / « cherchent rien » ; « intéressants » / « inconnus » + oxymore : «bonheur obscur ».
- Procédés oratoires : question rhétorique = « les passions ne font-elles pas plus de malheureux que d’heureux ? ».
- Formules insistantes : « se bien dire et se bien convaincre » ; «rien n’à faire qu’à » ; « on n’est heureux que » ; « ce n’est la peine de vivre que » = les passions sont le seule manière d’être heureux.
- Argument par syllogisme : « Mais supposons […] passions »= personnalité scientifique de Mme du Châtelet.
- Insistance forte et oratoire : « et je le répète encore ».

B. Point de vue de l’auteur

- Son jugement : utilisation de la première personne :« je dis » ; « me » ; « je n’ai pas » ; « je dis qu’elles seraient encore à désirer » ; « je le répète encore ».
- Métaphore pour son jugement : « je n’ai pas la balance nécessaire pour peser le bienet le mal ».
- Tournures impersonnelles : Mme du Châtelet donne ses directives au lecteur : « il faut » ; « il faudrait » ; « ce serait » ; « on ».

C. Les destinataires

- Les malheureux qui secomplaisent dans le malheur avec gradation + rythme ternaire : « qu’ils ont besoin des autres, qu’ils aiment à raconter leurs malheurs, qu’ils y cherchent des remèdes et du soulagement ».
- Lesmoralistes avec concessions : « Les moralistes qui disent aux hommes » ; « me dira-t-on » ; « supposons pour un moment » => s’attend à des oppositions et met en avant la thèse adverse pour la réfuter.
-Les hommes en général : la quête du bonheur est universelle : « aux hommes » + cliché avec métaphore = « le chemin du bonheur ».

II. Un texte des Lumières

A. La critique de la religion et des...
tracking img