Discursos politicos

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (363 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Un OVNI nommé Guti

Samedi soir contre Bilbao, dans l’ombre de la course au titre, un grand joueur faisait ses adieux à un stade où il avait élu domicile depuis près de 14 ans : José MariaGutierrez, dit Guti, jouait son dernier match au stade Santiago Bernabéu, sous les couleurs du Real Madrid.
Un dernier match à l’image de celui que beaucoup considèrent comme un « éternel espoir » : endents de scie. Guti, talent gaché pour les uns, joueur surestimé pour les autres, mais surtout un authentique génie du football, capable de gestes inouïs comme sa talonnade pour Benzema face à La Corogne,tout autant que de performances insipides comme dimanche dernier contre Osasuna. Quoi qu’il en soit, Guti aura semé l’un de ses grains de folie dans chacun des cœurs et esprits madrilènes, il auralaissé son empreinte dans toute mémoire d’amoureux du football. Et c’est presque sans trop savoir pourquoi, presque de manière instinctive qu’on le remercie aujourd’hui.
Un adieu au Bernabéu quelquepeu gâché par l’oubli (involontaire ?) de Manuel Pellegrini, qui n’a pas utilisé son dernier changement, dans un match totalement verrouillé par le Real (5-1), pour offrir un dernier hommage en formed’ovation au numéro 14, qu’il avait pourtant promu capitaine, arrachant le temps d’un soir le brassard du biceps d’Iker Casillas.
L’hommage qui lui fut rendu se fit donc en coulisses de ce match, aprèsle coup de sifflet final, quand les « Ultrassur » rappelèrent, tel un artiste, celui qui, par pudeur ou modestie, avait déjà quitté la scène du Bernabéu. Quelques mots rapidement échangés avec lesquelques leaders du groupe ultra, qui avaient sauté la barrière les séparant du terrain, avant un ultime retour aux vestiaires de l’enfant terrible de la banlieue de Madrid (Torrejón). Le noble rebelleaux cheveux blonds rendra son tablier blanc samedi prochain, à Malaga, avant de s’envoler pour Istanbul, et le Galatasaraï, où l’attendent un club et un public de caractère, qui devraient savoir...
tracking img