Dissertation langage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1278 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Philosophie

Sujet de dissertation :
Peut-on parler pour ne rien dire ?

Dans le langage commun tel que nous le connaissons aujourd’hui, les verbes « parler » et « dire » sont très souvent perçus comme deux synonymes ayant la même signification exacte. En philosophie, on opère une distinction en disant que dire renvoie au fait d’exprimer quelque chose alors que parler renvoie au fait desimplement émettre des sons. Avec ce sujet, on définit les termes afin de distinguer plusieurs questions : les individus ont-ils la capacité de s’exprimer sans que cette parole ne comporte de but ? A quoi cela sert-il de parler ?
Au final, il est possible d’exposer une problématique principale : est-ce que la parole de l’individu comporte systématiquement un message, un but ou bien la parolepeut-elle être dénuée de sens ?
Il est possible de répondre à une telle interrogation en suivant une étude composée de trois parties. Dans un premier temps, en observant les différentes utilisations du langage. Puis, en se demandant pourquoi la parole existe si elle n’a pas d’objectif. Enfin, dans une dernière partie, en vérifiant si une parole sans raison peut véritablement être associée à une parolepour ne rien dire.

Pour commencer, on observe les diverses utilisations du langage humain. Tout d’abord, une utilisation évidente du langage est le fait de s’exprimer et donc de parler au sens propre du terme tel qu’il est connu dans le langage courant. Pour le philosophe français Henri Bergson, l’homme utilise le langage, les mots pour être plus précis, afin d’établir des étiquettes sur lesobjets qui nous entourent. Cela crée un écart entre le mot et l’objet ou la chose et nous permet de nous exprimer en tenant compte de ces étiquettes. Ce processus se fait également à l’aide de l’alphabet qui régit ensuite le langage et les différentes significations des mots. A travers cette utilisation du langage, un rapport sensoriel est établit puisque le sujet exprime ses actions en rapport avecses sens et leurs interactions.
Pour continuer, une seconde utilisation majeure du langage humain est le fait de dialoguer et d’interagir avec autrui à travers la présence de paroles. On précise que cette utilisation relève uniquement du langage humain car selon le linguiste français Emile Benveniste, contrairement aux animaux (il prend les abeilles pour exemple), l’homme utilise sa voix et sonentourage pour parler ce qui rend son langage illimité contrairement au langage animal qui est lui limité. Cette théorie introduite par Benveniste est confirmée et renforcée par les thèses des philosophes Aristote et Descartes qui prônent l’idée que seul les hommes possèdent l’attribut essentiel qu’est le langage car ils sont de nature pensante alors que les animaux sont des machines privées deraisons qui n’ont donc pas de réel besoin de langage. Pour ces penseurs, cela voudrait dire que les animaux ne font que de la communication de message tandis qu’un dialogue humain renvoie à de véritables paroles et interactions.
Enfin, on s’intéresse à une troisième utilisation centrale du langage par les individus : penser et exprimer la pensée. En effet, lorsqu’un sujet réfléchis intérieurement,cette réflexion est rendue possible par l’utilisation du langage, même si la visualisation d’image ou la reproduction de sons permettent également de réfléchir. Comme le dit le philosophe allemand Hegel, il ne peut pas y avoir de pensée sans langage car « c’est dans les mots que nous pensons ». Il est même possible d’ajouter une seconde citation pour défendre cette idée : l’écrivain françaisdisait que « ce qui se conçoit bien s’énonce clairement ». Cette thèse renvoie à la croyance classique quant au rapport existant entre la pensée et le langage.

A présent, nous avons observé les différentes utilisations principales et essentielles du langage effectuées par les hommes. Désormais, nous pouvons nous intéresser à la raison de l’existence de la parole si cette parole est sans but...
tracking img