Dissertation madame bovary

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1895 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
.

Imbécile heureux. Voilà deux mots qui peuvent paraitre opposés mais qui ne le sont pas forcément. Dans son roman Madame Bovary, Gustave Flaubert écrit l'histoire d'Emma. Elle serait selon Thibaudet, mariée à un homme "imbécile dans sa pensée" mais aussi "en action" dépourvu de tout caractère ce qui ne l'empêcherait pourtant pas d'être heureux. Par contre, elle serait également loin d'êtreexcellente, et tout en elle "en dehors de son désir et de ses sens" serait médiocre.
On doit cependant vérifier dans quelle mesure ces descriptions correspondent effectivement aux personnages et si Madame Bovary peut-être qualifiée de "romanesque". On peut également se demander si le rejet de Charles de la part d'Emma ne serait pas dû à cette manière de faire qui consiste à rejeter "comme inutiletout ce qui ne contribu[e] pas à la consommation immédiate de son cœur" et à ce besoin impérieux d'obtenir une forme de bénéfice personnel de toutes les actions qu'elle mène.

Charles ne serait-il pas prédestiné à cette absence totale de caractère ? En effet, dès son enfance, ses parents l'ont élevé selon des manières très différentes. Sa mère tout d'abord, le fait grandir parmi les préceptesdes Lumières, le voit déjà établi dans la société et pour ce faire, lui prodigue une éducation des plus classique en lui apprenant à lire entre autre. Tout au contraire, le père de Charles est un homme que l'on peut dire rousseauiste car il élève, ou plutôt le laisse grandir, "le laissait courir sans souliers" et lui "apprenait à boire des grands coups de rhum et à insulter les processions." Il necherche donc pas à faire de son fils un homme du monde.

Ces deux éducations tout à fait différentes ont eu sur Charles l'effet d'annuler tout développement d'un caractère propre et il ne sera donc plus capable de s'affirmer. En tant que chef de maison, lorsqu'Emma renvoie une domestique, Charles qui pourtant "aimait un peu cette pauvre fille" ne sera pas capable d'affirmer son désaccord avecla décision prise par sa femme. Il n'ose tellement pas s'affirmer qu'il "aval[e] avec plaisir" et "jusqu'au bout" un met bien simple qui est pourtant raté.

Est-ce que malgré cette absence de caractère il ne serait pas capable de briller par son esprit ou alors ses actions ? Lorsqu'auprès de Monsieur Rouault qui s'est cassé la jambe, Charles, qui exerce la profession de médecin, se réjouit dela fracture qu'il a face à lui car il "n'eût osé en souhaiter de plus facile", on peut en déduire son incompétence car un médecin est censé être capable de soigner tout type de fracture. Etre soulagé d'en trouver une qui est a sa portée n'est pas une preuve de sa compétence, bien au contraire.

De plus, il ne se contente pas de la soigner et ensuite de réconforter son patient à sa manière maisil fait tout cela en "se rappelant les allures de ses maîtres". Il n'a donc même pas une pensée qui lui serait propre mais se contente de faire exactement comme ses maîtres sans apporter quelque chose de personnel qui aurait mis en avant une quelconque qualité.

Il est donc totalement incapable de faire quoi que ce soit comme l'atteste encore son lamentable échec lors de la tentative poursoigner le pied bot d'Hippolyte. Non seulement l'opération n'est pas un succès mais la jambe sera bientôt "couverte d'ecchymoses occasionnées par la fameuses machine" dont Charles avait enserré la jambe et il se borne dans son imbécilité en jugeant à propos de "rétablir le membre dans l'appareil, et en l'y serrant davantage, pour accélérer les choses." Charles est donc un incapable quant aux actionsqu'il mène mais quand est-il de sa pensée ?

Lors de la soirée qui suit son mariage, il se retrouve face à ses invités qui lui adressent divers mots d'esprit mais Charles "répondit médiocrement aux pointes, calembours, mots à double entente, compliments et gaillardises". Non seulement il n'est pas capable de se défendre lorsque les invités le charrient mais il n'est même pas capable de répondre...