Dom juan acte v scene 5,6 dénouement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1815 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dom Juan
Un Dénouement attendu

I- Le spectaculaire d’une issue fatale.
A la fin e la scène 4, Don Juan demande au Ciel de se manifester pour donner son avis : « il faut qu’il parle un peu plus clairement s’il veut que je l’entende ». C’est à ce moment que démarre la scène 5. Un spectre à l’apparence d’une femme voilée apparaît. Ce spectre est donc un élément surnaturel qui semble s’inspirerde Done Elvire. En effet, celle-ci retournée au couvent à cause de DJ porte le message du Ciel. La voix est probablement féminine. Cette voix amène une atmosphère angoissante et le spectateur est captivé par cette apparition. Peu après, le spectre change de figure, comme l’indique la didascalie, pour représenter « le temps avec sa faux à la main ». Le Temps est la figure allégorique de la Mort.DJ y est confronté. Ceci renforce la dimension spectaculaire de la pièce. Puis le spectre s’envole, comme l’indique la didascalie, cet envol peut se faire par l’intermédiaire d’un Deus ex machina. Cette apparition qui n’était pas annoncée suscite l’étonnement chez le spectateur qui se trouve angoissé. Ce changement de figure ou l’envol montre que c’est une comédie machine. Ceci est impressionnantpour le spectateur qui ne peut qu’être surpris par l’apparition du surnaturel.
La scène 6 fait aussi référence au surnaturel. Il faut savoir que DJ à tué le commandeur et qu’il à profané son tombeau. Il a ordonné à Sganarelle de demander à la statue de souper avec lui et la statue avait accepté d’un signe de tête. Dans la scène 6, la statue revient chercher DJ. Certes déjà connue du spectateur,l’apparition de la statue reste tout de même spectaculaire. La voix de la statue qui doit être sombre et caverneuse accompagnée d’un fond sonore procure encore une atmosphère angoissante. Le spectateur qui voit la statue faire des gestes comme donner la main à DJ reste spectaculaire. Le sous-titre de la pièce « Le festin de Pierre » évoque le dernier repas de DJ avant la mort. C’est à ce moment làque DJ meurt dans d’atroces souffrances.
La mort redoutée mais attendue de DJ est elle aussi surnaturelle. En effet, DJ est brûler par un feu invisible et souffre, l’allusion à un feu invisible est surnaturel puisque le spectateur ne peut le voir. Ce feu fait allusion au feu de l’Enfer où se consument les pêcheurs. Ce feu explique l’apparition de la statue puisque le feu n’est pas le même quecelui des mortels. D’autre part, la dernière didascalie nous renseigne sur les conditions de la mort de DJ : « le tonnerre tombe avec un grand bruit et de grands éclairs frappent DJ ». Ces bruits renforcent l’atmosphère angoissante et sont spectaculaires du fait qu’ils tombent sur DJ. Le spectateur est stupéfait devant cette mort horrible certes attendue mais hors du commun. Cette mort est commanditépar le Ciel donc Dieu. Elle est mise en place par la statue. La didascalie souligne également que : « la terre s’ouvre et l’abîme, et il sort de grand feux à l’endroit ou il est tombé. Ce point d’orgue empreint de fatalité est spectaculaire. DJ ne va pas au paradis mais en Enfer puisque la terre s’ouvre. Les feux qui sortent de ce trou symbolisent les feux de l’Enfer. Cette mort est fantastique.II- Un libertin opposé au repentir
Le dénouement de l’intrigue, plus ou moins précisé, est mis en place durant les deux dernières scènes : DJ est châtié. Le spectre commence par annoncer à DJ que « s’il se repend ici, sa perte est révolue ». DJ pense alors connaître cette voix. Ceci pourrait encore une fois montre qu’il s’agit de la voix de Done Elvire. Le spectre annonce à DJ qu’il n’a plusqu’un moment à pouvoir profiter de la miséricorde du Ciel. Il s’adresse à lui à la troisième personne. Or DJ ne profite pas de cette opportunité et le spectre change de figure pour représenter le Temps. DJ qui n’envisage en aucun cas de se laisser impressionner, tente de frapper le spectre avec son épée, et comme l’indique la didascalie, il n’y parvient pas : « le spectre s’envol dans le temps...
tracking img