Dom juan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1209 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dom Juan, Molière
Acte V, scènes 5 et 6

Molière est l’auteur de Dom Juan, pièce de théâtre qui relate les aventures d’un libertin. Il a écrit cette œuvre au XVIIème siècle, en 1665 plus précisément après la censure de son dernier ouvrage Tartuffe. Nous allons nous intéresser aux scènes finales de l’acte V, scènes 5 et 6 : Dom Juan est un jeune noble infidèle vivant avec son valetSganarelle. Réputé par sa séduction, il accumule les conquêtes amoureuses de beaucoup de femmes qu’il croise et a un certain irrespect pour elles et la religion. Il mènera donc une vie dissolue et sera puni. Nous pouvons alors nous demander quelles vont être les conditions de la punition de ce héros libertin.
Nous allons tout d’abord nous intéresser à la représentation du surnaturel, puis à lafidélité caractérielle de Dom Juan, et pour finir on étudiera les registres utilisés

Dans ces dernières scènes, le surnaturel est symbolisé par le spectre ainsi que par la statue. Dans la scène 5, le spectre est un envoyé de Dieu marqué par le champ lexical de la religion « la miséricorde du Ciel » (l.2), « esprit » (l.11). Ce spectre apparait sous la forme d’une femme voilée. On peut supposerqu’il représente toutes les femmes que Dom Juan aura trompées au cours de sa vie. Cette apparition est la dernière occasion donnée à Dom Juan pour qu’il s’excuse: « et s’il ne se repent ici, sa perte est résolue » (l.2-3) Etant donné que Dom Juan est un grand libertin, il va donc refuser cette opportunité. « Le spectre change alors de figure, et représente le Temps avec sa faux à la main » (l.8) Laprésence de cette faux symbolise la Mort. Le spectre annonce donc la venue de la statue et le changement de situation envers le héro.
Dans la scène 6, comme l’avait annoncé le spectre précédemment, la statue devient l’élément surnaturel. De plus la statue ne peut pas bouger, elle reste immobile, calme, stable, tel un cadavre dans une tombe (symbole de la Mort) contrairement à Dom Juan qui est trèscaractériel, instable et qui ne peut s’empêcher de bouger. La Statue lui dit « donnez-moi la main » (l.20) et il réplique « La voilà » (l.21), cette main est symbolique, Dom Juan accepte ce pacte, il va être punis de ses pêchés, comme l’annonce la statue : « l’endurcissement du pêché traîne une mort funeste. » (l.22-23) Le libertin sent « un feu invisible [le brûler] » (l.24) suite à un tonnerre quilui tombe dessus, c’est à ce moment là qu’on peut comprendre la punition de la Statue et de la divinité : Il est envoyé en Enfer.

Nous venons de parler des apparitions surnaturelles présentes dans ces deux scènes. Dom Juan est puni de ses pêchés par la justice divine. Intéressons-nous maintenant à la fidélité de Dom Juan

Dom Juan étant libertin ne supporte pas qu’on lui donne desrègles. Il n’accepte pas le divin, il utilise d’ailleurs deux fois l’adverbe « non » pour marquer son désaccord et montrer son entière responsabilité de ses actes « Non, non, rien n’est capable de m’imprimer de la terreur » (l.10). Il cherche également une preuve concrète « Je veux éprouver avec mon épée » (l.11) car il ne croit que ce qu’il voit « je veux voir ce que c’est » (l.7) mais il est trompépar le surnaturel. La liberté est très importante pour Dom Juan. Il refuse de se soumettre à la moindre autorité, il ne conçoit donc pas de pouvoir être dirigé par une autre personne « rien n’est capable » à la ligne 10 également. « Qui ose ? » (l.5) nous montre son caractère orgueilleux. Il refuse donc la dernière chance qui lui est accordée de se repentir « Non, non, il ne sera pas dit, quoiqu’il arrive, que je sois capable de me repentir. » (l.15-16). Puisque c’est un libertin, il est sourd à tout appel à repentance, même devant des apparitions divines. Mais, il ne supporte pas l’image négative qu’il donne de lui, montrant une certaine fierté mais le héros ne tient pas à ne faire que refuser. Il commence déjà à envisager et accepter ses actes et ses conséquences, ce qu’il ne...
tracking img