Domination culturelle americaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1114 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La domination culturelle américaine est-elle totale ?

Un cliché fort répandu voudrait nous persuader que les Etats-Unis ne représentent pas une culture de haut niveau, ancienne et complexe comme celles de l'Europe. Un examen attentif révèle au contraire un dynamisme culturel impressionnant, dont l'Europe pourrait s'inspirer avec profit.

La culture américaine ne se révèle pas uniquementpuissante du seul fait de la force commerciale de sa culture populaire et de l'Entertainment qu'elle exporte avec succès aux quatre coins du globe. Ce succès, fondé sur l`importance de la langue anglaise, impose de la désigner comme la seule culture qui a su construire et répandre un imaginaire à usage vraiment mondial. Les diverses cultures n'y sont pas séparées de façon étanche, mais sont habilementrécupérées dans le secteur commercial en agissant entre elles et en se côtoyant beaucoup plus qu'en Europe. Mais ce n'est pas seulement à travers ses films et ses séries télévisées, ni de sa musique que les Européens et les publics du monde entier consomment avec boulimie, que la culture américaine se distingue.

Les Etats-Unis sont en vérité, même si on feint de l'ignorer, le territoire d’unehaute culture d'excellence

On dénombre aux Etats-Unis 3 millions d'artistes et on y publie chaque année 3 milliards de livres
Elle est produite dans et par des institutions d'une indépendance farouche. On ne saurait par où commencer : les grands orchestres symphoniques, les musées, les compagnies de danse, les universités, avec leurs presses universitaires modèles - tout cela irriguant lessalles des spectacles, les centres culturels et les bibliothèques du monde entier. On oublie souvent ou on ignore la réalité extrêmement vivante de cette culture du plus haut niveau. D'abord soulignons le nombre extraordinaire des artistes qui n'y sont pas moins de 3 millions (!), et la capacité du système culturel américain d'engendrer, mais aussi de faire vivre plus de 2 millions d'entre eux.Autres chiffres étonnants à retenir : on y compte 200.000 écrivains et autant d'architectes et de musiciens, 120.000 bibliothèques, 20.000 musées et 4.000 universités, avec leurs 110 maisons d'édition de haut niveau. Chaque année trois milliards de livres sont publiés. Comme le souligne le précieux livre de Frédéric Martel (De la culture aux Etats-Unis, Gallimard), la révolution culturelle encours aux Etats-Unis, contrairement à ce que l'on croit, est même plus prononcée au cœur du pays (Midwest par exemple) que dans ses villes-phare.

Ajoutons le nombre inouï des chercheurs que le pays a su attirer en leur offrant des conditions de travail qui parfois font honte aux pays européens les plus riches, ses innombrables prix Nobel, la meilleure presse du monde - journaux et magazines -sans oublier le nombre d'artistes majeurs qu'il a pu produire rien qu'au siècle dernier. Et terminons par rappeler le taux phénoménal de scolarisation universitaire : 81% d'une classe d'âge poursuit des études supérieures aux USA, contre 54% en France et 48% en Allemagne. Mais cela n'est pas tout.

Grâce au dynamisme des avant-gardes, de la contre-culture et des cultures "alternatives", elleinfluence les avant-gardes de cinq continents

Le nombre des artistes innovants et alternatifs n'a certainement pas son égal au monde - ils jouissent de la diversité, d'un véritable pluralisme et d'une liberté d'expression quasi sacralisée et témoignent d'une passion du nouveau bien américaine. Ceci n'est pas uniquement vrai pour les festivals de films de cinéma indépendant ou les "experiments"musicaux ; c'est vrai aussi pour des courants politiques. L'alter mondialisme y compte ses plus fervents défenseurs, mais l'Amérique est également la terre d'une puissante contre-culture conservatrice, religieuse, puritaine (celle des évangélistes, reprise et imitée partout dans le monde, surtout en Amérique latine).

N'oublions pas également la puissance des cultures communautaires, de la...
tracking img