Don juan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (777 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Molière, auteur du XVIIe siècle, a sans contredit révolutionné la littérature française en donnant un nouveau sens à la comédie. Ses œuvres critiquent les réalités et problèmes moraux de l’époque.Dans Dom Juan, pièce controversée de l’artiste, le libertinage est abordé sous toutes ses facettes. L’analyse du texte révèle que le personnage principal est un libertin affirmé. En effet, Don Juans’oppose aux normes et croyances de l’Église. De plus, il est un adepte des plaisirs charnels en raison de ses nombreuses fréquentations.
Don Juan s’adonne au libertinage. Il n’est pas en accord avec lesconventions religieuses. D’ailleurs, il fait une grande critique de la fidélité. L’oxymore sur un ton ironique rapproche deux expressions de sens contraire pour former une seule réalité. Le procédéd’écriture, dans ce cas précis, a pour effet d’établir l’opposition de Dom Juan au principe fondamentalement religieux de la fidélité. De plus, le ton ironique sur lequel l’extrait est dit renforce l’idéeet explique la conception négative du locuteur par rapport à la constance. L’hyperbole est une exagération du mode de pensée du héros. Elle a pour effet de mettre l’accent sur le fait que ceux quicroient en Dieu suivraient des principes insensés. Les croyants sont présentés comme des êtres absurdes. Par conséquent, le libertin ne croit pas à l’institution du mariage. La personnification donnela capacité humaine à une notion abstraite comme l’âme de ne pas se refuser aux charmes d’une femme. Or, le procédé insiste sur le fait que le mariage n’empêche pas le locuteur de rester ouvert auxautres opportunités qui s’offrent à lui. Le fait d’associer l’âme à l’infidélité montre bien que Don Juan n’a aucune croyance relative à Dieu. Selon la religion, suivre les principes du mariagegarantirait la pureté de l’âme et la montée du Ciel dès la mort. Malheureusement Le héros ne suit pas ces principes. La métonymie du terme cœur, , remplace l’affection qu’un homme peut porter à une...
tracking img