Don d'organe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1498 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SAUVER DES VIES GRÂCE A DES DONS D’ORGANES ET DE CELLULES

[pic]

Lexique :

- compatibilité : susceptible de s’accorder, de ce concilier.

- Cœur artificiel : c’est une prothèse conçue pour traiter les personnes présentant de l’insuffisance cardiaque (ou maladies cardio-vasculaire). Cette prothèse est destinée soit à remplacer totalement le cœur biologiquemalade ou soit pour l’attente d’une transplantation cardiaque.

- Greffe : transfert de cellules, de tissus ou d’un organe prélevé soit sur le malade lui-même ou sur un donneur. La personne au bénéfice de la greffe, s’appelle le receveur.

- Cellules souches : cellules de la moelle qui se multiplient et se spécialisent pour former des cellules sanguines (utilisation→ rétablir lefonctionnement normale de leur système de défense).

- Carte de donneur : sert à faire connaître sa position de donneur potentiel et mettre en avant le fait qu’on est pour le don.
[pic]

- don d’organe : le don d’organe est la première étape avant la réalisation d’une transplantation chez un receveur. Un grand nombre d’organes peuvent être donnés et permettre ainsi de sauver des vieshumaines ou améliorer grandement la qualité.

- Transplantation : opération consistant a remplacer un organe sain (appelé greffon) et provenant d’un donneur. La transplantation a pour but de rétablir les communications sanguines et nerveuses.

- Cornées : Partie centrale transparente de l'œil, qui recouvre la pupille et l'iris

Source : •livre « don du sang, don d’organes » BT271, présentau CDI
•dictionnaire hachette
• wikipédia (définition du mot …)

INTRODUCTION :

Le don ne se limite pas aux cadeaux de Noël ou à l’aumône, il prend toute sa valeur en étant volontaire, anonyme et gratuit lors du don du sang et des dons d’organes car il est indispensable à la survie de l’homme : 2 506 541 don de sang en 2001 ; en 2000, 3 211 greffes d’organes, 212greffes de moelle, 25 000 greffes de tissus ont été pratiqué en France.
En premier, nous traiterons les dons d’organes (qui peut être donneur ? etc.)
En second nous expliquerons les transplantations et les greffes nous continuerons ensuite avec les cellules embryonnaires (est-il possible de les prélever ?). Nous irons ensuite voir les nouvelles technologies prometteuses face à la pénurie desdons. Et pour terminer nous ouvrirons une parenthèse sur : les organes sont-ils de la marchandise ?

[pic]
| |

Source : « don du sang, don d’organes » BT271, présent au CDI

I – Dons d’organes

A- qui peut-être donneur d’organes et de cellules et pourquoi est-ce nécessaire ?

Qui peutdonner : il n’y pas d’age limite pour le don d’organes, tout le monde peut donner son accord aux prélèvements d’organes et de tissus sur son corps après sa mort. Aucun problème ne constitue à priori un obstacle du don. Les médecins évaluent au cas par cas les organes pour s’assurer de la qualité de la greffe qui sera réalisée.
Il existe des cartes de donneur d’organes qui vous permettrad'affirmer et de faire connaître votre position à vos proches.
Pour les mineurs, l’autorisation des parents ou tuteur légaux est indispensable au don.
Si vous êtes d’accord dites le simplement a vos proches.
Si vous n’êtes pas d’accord vous inscrire sur le registre national du refus. Aujourd’hui, le prélèvement est possible à tous les âges. S’il est vrai qu’un cœur est rarement prélevé après 60 ans,les reins ou le foie peuvent l’être sur des personnes beaucoup plus âgées. 29 % des reins greffés proviennent aujourd’hui de donneurs qui ont plus de 60 ans.
 
En 2008, 2,2 % des donneurs avaient moins de 16 ans, 30,1 % de 16 à 45 ans, 34,2 % de 46 à 60 ans et 33,5 % plus de 60 ans.

Pourquoi donner : tout simplement parce qu’un don d’organe permet de sauver en moyenne 4 vies. Donc...
tracking img