Driss chraibi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (865 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Driss ChraÏbi est né en 1926 à EL-Jadida, au Maroc. Il a fait des études arabes et française, puis des études de chimie à Paris. Il a écrit pendant trente ans pour la radio, notamment pourFrance-Culture. Depuis vingt ans, il voyage et fait des conférences dans le monde entier.

Avant de parler du sujet de l'oeuvre de ce magnifique écrivain, on vas commencer étape par étape, en partant dutitre, des axes, la langue et enfin suivre l'évolution du personnage principale qui représente un point important dans l'oeuvre de Driss ChraÏbi.
Tout d'abord le titre : "LA CIVILISATION, MA MERE... "estun titre énigmatique on sait d'emblée que le sujet ou héros du roman n'est pas l'auteur mais sa mère et on commence à se poser des questions sur ce personnage et surtout sur sa relation avec lacivilisation.
Pour en savoir plus et répondre à ces questions mystères, en lisant le 1er axe on découvre un portrait de famille de l'auteur avec : Najib (le frère de l'auteur) un personnage dynamique etdrôle, le père un riche bourgeois sévère et enfin la mère une femme marocaine, traditionnelle, sans instruction, elle domine l'espace domestique elle s'occupe avec amour et dévouement de sa famille ourègne harmonie et joie de vivre. C'est un monde presque fermé : seuls les enfants, le narrateur et Najib partagent cet espace avec leur mère qu'ils adorent.
Quand au 2eme axe on remarque clairementl'humour de l'auteur par exemple la page 17 du roman qui décrit le moment de la tonte du mouton : "L'animal dansait n'importe comment, sans aucun sens artistique, en s'accompagnant de bêlement siplaintifs que je cherchais autour de moi qui pouvait bien jouer de la flûte de pan. "
D'autre situations bien plus comique après avoir tondu et pris la laine du mouton : "... Il y avait un tas de laine dansle coffre à bois... Quand au mouton personne dans le quartier et surtout pas le boucher ne voulais l'acheter. A aucun prix. Il s'était transformé en un mustang fou furieux, avec des symptômes...
tracking img