Dsdsdd

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1291 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La laïcité est née en France dans un processus de sécularisation de la société qui remonte au Moyen-Age.
Ce processus aboutit à la séparation de l'Église et de l'État en 1905. L'application de ce principe de laïcité
peut donner lieu à une classification des États au regard de la place que celle-ci occupe dans les
institutions. Cela va ainsi de l'État qui fait de la laïcité un fondementjuridique inscrit dans sa constitution
(Inde, Japon, Mexique, France, Turquie, etc.), à l'État athée (Cuba), aux pays séculiers qui séparent État et
Église mais qui font référence à Dieu (Allemagne, Autriche, Pays-Bas), aux pays qui revendiquent une
religion d'État (Cambodge, Danemark, Israël, Écosse) jusqu'aux États théocratiques (Vatican, Arabie
Saoudite...).
France « Laïcité, le mot seul sent lapoudre ! » Résurgence d'un débat vieux de 100 ans, la question a pris un tour
nouveau avec la place prise par l'islam en France. Construite sur des bases chrétiennes, la laïcité s'inscrit
dans une matrice libérale qui l'assimile à la liberté d'opinion philosophique et politique.
La séparation de l'Église et de l'État en 1905 signe la fin d'un combat : l'État assurera dès lors la liberté deconscience dans
une neutralité bienveillante.
En 1946, ce principe est ancré dans la constitution. L'Europe s'inscrit dans le
même mouvement avec la charte des droits fondamentaux compatible avec la laïcité. La jurisprudence
européenne confirme, par les arrêts de sa cour, l'affirmation de ces principes.
L'émergence de la question du voile en France va ponctuer l'évolution de l'attitude del'État en trois étapes.
En 1989, lors de la première affaire de foulard islamique, la souplesse prime. La liberté religieuse est
réaffirmée mais avec un intérêt attentif pour les conséquences de telles manifestations.
Entre 1993 et 2004, l'attitude durcit. Le principe directeur n'est plus la liberté religieuse, l'attention est concentrée sur
les signes ostentatoires de l'appartenance religieuse.Lorsqu’éclatent les affaires de voile intégral, le sujet
devient incandescent. On s'achemine vers une interdiction. Mais sur quels principes se fonderait une telle
prohibition ? Le conseil d'État préconise trois éléments de réponse : une interdiction au nom de la sécurité
publique ; une sanction par contravention d'un faible niveau (et la proposition de stage citoyen
facultativement) ; créer undélit quand le port du voile est le fruit d'une contrainte avérée.
Turquie La laïcité est présente dans les principes constitutionnels de la Turquie tout au long du XXe siècle. Malgré
cela, la communauté européenne a condamné l'État turc sur des questions relatives à la liberté religieuse.
La conception de la citoyenneté se réduit à la « turquicité ». Elle empêche un Kurde ou un Arménien depouvoir l'affirmer pour lui-même. Une nouvelle constitution est toujours en débat. Elle est censée élargir la
participation des citoyens, éliminer toute référence à la religion ou à l'ethnicité pour s'acheminer vers une
citoyenneté constitutionnelle. Sa finalité, au-delà des nombreuses occurrences de la laïcité dans les texte constitutionnels serait d'assurer la neutralité nécessaire de l'Étatturc. La dignité, critère de base pour
assurer l'égalité pourrait alors s'épanouir dans un État pluraliste séparé des liens de nationalité.
Allemagne Statut public pour les églises catholique et protestante
Collecte par l'Etat d'un impôt pour les églises reconnues
Grande bratagne Le Royaume-Uni est une monarchie multinationale (la reine est nommée Defender of the Faith et Supreme Governor of theChurch) qui compte deux Eglises établies dont le nom même indique combien elles sont liées à l'identité des nations concernées : la Church of England (anglicane) et la Church of Scotland (presbytérienne). La Grande-Bretagne se préoccupe plus de la protection de la liberté religieuse que de la protection contre la religion. Ainsi, le Anti-terrorism, Crime and Security Act de 2001 a-t-il...
tracking img