Du bellay

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (956 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Poète humaniste de la première partie du XVIème siècle, Joachim Du Bellay a beaucoup travaillé pour la réhabilitation et l’enrichissement de la langue français
dont l’ouvrage théorique "Défense etillustration de la langue françaises" est le fruit.
"Les Regrets" est un recueil de 191 sonnets en alexandrins paru en 1558, à la suite d'un voyage, qui a rempli du Bellay d'amertume. Il regagna laFrance avec les textes de
cette expérience amère qui explique le titre du recueil. C’est donc un enthousiasme qui se transforme en
désenchantement, allant jusqu’à provoquer chez le poète lesentiment de profond qu'il a perdu l'inspiration; qu'elle l'a abandonné. C’est ce que Du Bellay transcrit dans le
6ème sonnet du recueil dont le registre principal est le lyrisme et la tonalité élégiaque.-
Qu'elles sont les caractéristiques apparentes de ce sonnet?
Que cache-t-il?


I:Les caractéristiques :
1) Une poésie élégiaque :

-Opposition dans la composition entre un passéheureux (= quatrains) et un présent de souffrance (reprise de Maintenant). Cette coupure radicale est soulignée par des reprises
de mots: le “ mespris de Fortune ” est repris au v.9 par “ la Fortune estmaistresse de moi ”,
l’“ honnête flamme ” (v.4) est rappelée par la “ divine ardeur ” (v.13),
au “ desir de l'immortalité ” (v.3) succède le renoncement résigné du v.12 : "De la posterité jen'ai plus de soucis",
à la collaboration de du Bellay avec les Muses, traduit par le vers 8 : "je les menais danser", s'ensuit l'abandon de celles-ci : "Et les Muses de moi, comme
étrangères,s'enfuient" (v.14), de plus le [e] muet sur le verbe final renforce cette idée de fuite.
On notera aussi le jeu de mot sur les antonymes : aux “ doulx plaisirs ” (v.5) répondent les “ mille maux etregrets ” (v.11) soulignés par une double hyperbole avec
l’adjectif mille et le verbe ennuyent dont le sens, très fort au XVIe siècle, connote l’idée d’une torture intolérable.

-Parallélisme...
tracking img