Duc de nemours - commentaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (902 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Paru sous l’anonymat en 1678, La Princesse de Cleves est un roman qui se déroule dans la cour de Henri II. Écrit par Madame de Lafayette, cet ouvrage est considéré comme un des chefs d’oeuvre duroman classique mêlant histoire et psychologie.
Le portrait du duc de Nemours est dépeint d’une façon très particulière dans l’extrait étudié, c’est pourquoi nous nous demanderons quels sont les moyensqu’utilise l’auteur afin de mettre en avant les qualités du personnage.
Dans un premier temps nous verrons comment le texte est construit afin de montrer la grandeur de ce personnage puis nousétudierons ce qui en fait la singularité.

L’auteur place donc le personnage au-dessus de tout le monde et montre ainsi sa grandeur.
Tout d’abord, le texte fait figurer une liste de personnes trèspuissantes et riches, le lecteur peut déduire cela des nombreux titres qui sont mentionnés tout au long, il y a le «prince de Cleves» (l. 4), le «vidame de Chartres» (l. 6). Ce sont des gens courageux etqui ont beaucoup de succès dans leur carrière occupant de «grands emplois» (l. 2). Cet aspect est renforcé la présence du registre épique montrant leur hardiesse dans des passage tels «dont la vieétait glorieuse par la guerre» ou encore «était également distingué dans la guerre» (l. 8). Cependant, ces personnes ne sont pas seulement influentes, mais ont également un physique très avantageux. Ceciest montré par l’accumulation d’adjectifs mélioratifs tels que «Il était beau, de bonne mine, vaillant, hardi, libéral.» (l. 9) et le champ lexical de la grandeur (l. 1 «grands», l.5 «magnifique).Deplus, l’auteur caractérise les trois fils comme «parfaitement bien faits» (l. 3). L’évocation de ce cortège n’est pas gratuite, elle a un but bien précis.
En effet, ce «catalogue» d’hommes parfaitsert a montrer la supériorité du personnage. En disant que toutes ces personnes ne sont même pas dignes d'être comparées au duc de Nemours (l. 10-11«enfin il était le seul digne d'être comparé au...
tracking img