Economie, dissertation organisation du travail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2531 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Mai 1968 : dans les usines, les boulons volent; la révolte des OS (ouvriers spécialisés) a largement supplanté les manifestations d'étudiants. Les revendications ouvrières semblent particulièrement claires et relèvent essentiellement des contraintes exercées par l'organisation taylorienne-fordiste de leur activité. Le caractère compensatoire des salaires élevés des usines des "trente glorieuses"ne suffit plus face à la nature abrutissante des tâches répétées à longueur de journée. L'aspect particulièrement aliénant du travail taylorisé (Georges Friedman parlera d'un travail émietté) pressenti comme indépassable dans cette période de croissance et de prospérité semble néanmoins remis en cause par l'ampleur des grèves précédant les accords de Grenelle. Puis finalement, plus rien oupresque... Chacun s'accorde dès lors à penser que le modèle de régulation fordiste ne saurait être remis en cause dans la mesure où il est une caractéristique essentielle de la croissance économique sans précédant que connaissent l'ensemble des pays industrialisés depuis la fin de la seconde guerre mondiale.
L'organisation du travail, caractérisant les moyens par lesquels est organisée la productionafin d'accroître la productivité et plus généralement la compétitivité de l'entrepris, reste sous les formes les plus diverses (fordisme, toyotisme...) une composante essentielle de la vie des l'entreprises; son imbrication avec la croissance économique (se définissant comme l'augmentation soutenue du produit global d'une nation en termes réels sur une période longue) a largement servi à légitimerce que Marx entrevoyait comme "une forme civilisée d'asservissement" tout au long de la seconde moitié du XXe siècle, même si elle semble néanmoins difficile à cerner tant il importe d'y adjoindre la multiplicité des formes ainsi que certaines contraintes telles que l'internationalisation des économies.
Si l'organisation fordiste du travail peut sous certains aspects être considérée comme unmodèle en porte-à-faux , d'autres formes plus diffuses et plus syncrétiques d'organisation du travail relevant de stratégies prenant en compte la "globalisation économique" se développent depuis le début des années 1980.
Nous allons voir comment les différentes formes d'organisation du travail sont à mettre en étroite relation avec la croissance économique et nous nous appuierons sur la période des"trente glorieuses" pour démontrer cette corrélation; cependant le contexte économique actuel semble marquer le pas de nouvelles formes de croissance et les récents bouleversements qu'ont connus les formes traditionnelles d'organisation du travail semblent remettre en cause la logique de prospérité du modèle de régulation fordiste-keynésien.

Les travaux de Dominique Méda ont clairement démontréque le travail tel que nous le connaissons actuellement trouve son origine au XVIIIe siècle. Adam Smith (document 3) avait montré les bienfaits de la parcellisation des tâches en s'appuyant sur l'exemple d'une manufacture d'épingles. La spécialisation de l'ouvrier dans une tâche précise permet d'éviter de perdre du temps en changeant d'outils, elle augmente la rapidité d'exécution et favorisel'invention de machines : bref, elle augmente la productivité du travail, c'est-à-dire la possibilité d'augmenter la production en utilisant les mêmes quantités de facteurs de production. En effet, l'organisation du travail par des moyens scientifiques est beaucoup plus récente et doit être rattachée aux travaux de Taylor. Le taylorisme propose pour réduire la "flânerie systématique" constatée dansbon nombre d'usines d'organiser l'activité productive selon une hiérarchie pyramidale. La division du travail est double. La division verticale consiste à distinguer les travaux de conception des travaux d'exécution. le savoir des ouvriers doit être confié aux ingénieurs qui vont dès lors avoir pour mission de procéder à une réorganisation constante de la production en vue de l'amélioration de...
tracking img