Economie du buyout et financement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 33 (8203 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
CPR Private Equity attire l'attention du lecteur sur le fait que les informations contenues dans ce document sont purement indicatives et reflètent l'état du marché de la conjoncture à un moment donné ; de ce fait, elles ne peuvent constituer une base d'information à long terme. Les opinions exprimées ici peuvent changer à tout moment sans notification après la publication. Les données indiquéessont puisées aux meilleures sources mais restent indicatives et ne peuvent constituer une base ferme pour toute décision d'investissement.

6 Février 2004

ECONOMIE DU BUYOUT ET FINANCEMENT

MEZZANINE

Résumé-conclusion
Ancienneté du principe de la Le financement mezzanine regroupe une variété de produits financiers intermédiaires entre la dette et le capital, dont le principe est trèsancien. Les investisseurs ont en effet de tous temps recherché les moyens de concilier la rémunération de l’actionnaire et la position du créancier. L’essor du marché du buyout depuis les années 1980, aux Etats-Unis puis en Europe, a donné une impulsion nouvelle aux produits de mezzanine, en stimulant l’innovation financière1. Aussi l’étude de la mezzanine conduit-elle à un nouvel examen del’économie du buyout. 5 milliards € Le financement mezzanine en Europe représente un volume annuel de 5 milliards €. La mezzanine est devenue, dans l’univers du buyout et des financements structurés, une catégorie spécifique d’investissements, montés par des équipes spécialisées. Ses modalités sont nombreuses. Son développement récent a répondu à un besoin d’équilibre du couple risque/rentabilité du marchédu buyout. Il a contribué à établir sur la base des risques pris la hiérarchie des rémunérations entre actionnaires et prêteurs.

mezzanine

Equilibre du marché du

buyout

Deux échantillons issus de la base de données de CPR Private Equity, de 942 942 buyouts & investissements de buyout (en fonds propres) et 163 investissements en 163 mezzanine, mesurent les performances sur la période1990-1999. Les TRI mezzanines (bruts) globaux sont de 34% en buyout et 21% en mezzanine :

TRI par millésime
34% en buyout & 21% en mezzanine
21% 19% 11% 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 42% 37% 37% 32% 21% 18% 17% 31% 33% 26% 29% 20% 16% 10% 1998 1999 19%

Source : base de données de CPR Private Equity
30%

24%

Buyout

Mezzanine

Surperformance du buyout avec un risque plusélevé
1

La sur-performance du buyout est variable selon les millésimes. Dans certains cas la mezzanine rejoint ou dépasse le buyout. La sur-performance du buyout est acquise au prix d’une prise de risque, traduite par des pertes en capital représentant 15% des montants investis pour l’ensemble de l’échantillon, qui sont compensées par des opérations à fort rendement.

La mezzanine désigne à lafois aux Etats-Unis des crédits relais immobiliers (real estate mezzanine), et des produits hybrides de financements d’entreprises du type de ceux qui nous intéressent ici.

1

6 Février 2004

A l’évidence le comportement de la mezzanine est différent. Les pertes en capital sur l’ensemble de l’échantillon ne dépassent pas 2,4%. La mezzanine reflète le rendement global du buyout, dettecomprise L’analyse d’une opération-type éclaire la formation des rendements des deux catégories d’investissements : le TRI de la mezzanine est proche du rendement global de l’opération, dette senior comprise. Celui du buyout dépend de l’évolution de la valeur de l’entreprise cible. La sur-performance du buyout se déclenche au-delà d’un seuil de croissance de cette valeur.

Or les cas dans lesquels ceseuil est franchi sont peu nombreux. La comparaison de deux séries d’investissements réalisées dans les mêmes opérations de buyout nous le montre. Elle confirme que la sur-performance 26 opérations ayant donné lieu du buyout résulte de quelques opérations très rentables : à un TRI atteint après la investissement prise en compte de de buyout et un 50% chaque opération investissement 45%...
tracking img