Economie internationale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4180 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 1 : La Théorie des Échanges Internationaux

Introduction :

Les échanges internationaux sont une pratique très ancienne. En matière économique, c‘est le processus le plus stable.
Le développement des sociétés (amélioration des conditions de vie) a donné la possibilité à une partie minoritaire de l’humanité de se situer au delà du niveau de survie immédiate. Cette minoritédynamique possède un pouvoir de choix dans sa consommation ⋄ conduit à l’échange de bien.
Dans une économie de survie tout le monde produit la même chose au niveau local. Pour avoir des débouchés à l’échange, il faut échanger avec un groupe humain situé loin. Mais il y a 30 siècles ⋄ moyens techniques d’échange faible / inexistant
Les 1ers échanges libres sont internationaux, ils se font entre groupeshumains différents.
Le déplacement a un double Coût :
- Financier
- Risque (Surmonté par la confiance)

- Risque direct ⋄ matériel, le déplacement, la sécurité, il faut alors une bonne organisation qui passe par une action militaire, CONFIANCE avec l’autre.
- Risque temporel ⋄ Échange sur des produits différents, mais disponibilité des 2 produits décalée dans le temps ⋄ obligéde faire une avance

Le CI n’a jamais été spontané car pour harmoniser, pour établir une relation de confiance entre les individus de cultures différentes il est nécessaire d’établir des traités.

Caractéristiques des 1ers échanges internationaux :
- échanges de marchandises de bien de consommation, accompagné d’un effort militaire.
- lié à la Diplomatie : domaine de l’économiecollectif, dons de l’état
- c’est une contrainte : on cherche à obtenir des biens que l’on ne pourrait pas obtenir localement

Les échanges internationaux sont différents des échanges locaux pour 3 raisons : le risque, la contrainte, la diplomatie.

1/ Le rapport importation / Exportation

C’est une sorte de jeu de société où ce qui est significatif est le solde comptable de la balancedes paiements.
Le CI suit de grands cycles de développement, à l’échelle générationnelle.

Solde positif ⋄ pays heureux
- Solde purement comptable, il correspond à la philosophie du tiroir-caisse
- Aspect qualitatif, il représente des unités monétaires
Plus on importe, plus on augmente la liberté de choix des consommateurs
1er objectif du commerce international : l’importation
Il fautviser une situation d’équilibre : importation indispensable=exportation réalisé

La théorie du commerce international fait son apparition au 18ème Siècle (Angleterre ⋄ France)

Ricardo acteur économique très important : Avantage Relatif
Le développement des échanges internationaux va enrichir les nations qui y participent. Il a finit par démontrer que ce commerce avait un effet d’entrainementsur la richesse des nations ce qui conduit à promouvoir le « libre échange »
Ex : de l’échange en Angleterre et Portugal avec le Vin et le Textile
Conclusion ⋄ Augmentation de la richesse mondiale (effet quantitatif)
⋄ Déformation de la richesse (effet qualitatif) plus de textile et moins de vin

Ricardo en tire en enseignement favorable aux échanges : même si le CI n’est pasnécessaire, son développement est souhaitable / indispensable car la richesse globale augmente.
Il est nécessaire qu’il y ai des traités, il ne suffit pas que chaque consommateur trouve un avantage personnel, il faut que chaque état y trouve un avantage.

Bien sur la richesse mondiale augmente mais tout dépend de la répartition de celle-ci.
Pour ca, Ricardo est rassurant en termes de marché, lacause du CI ce sont les écarts de prix. Or, ces écarts de prix vont se réduire et quand le CI sera général ils vont s’annuler. Pour les producteurs le prix du vin aura augmenté et pour les producteurs Anglais, le prix du textile aura augmenté.
On ne connaît pas la répartition de l’augmentation de la richesse. Mais Si on regarde la déformation de la production, on s’aperçoit que certains pays...
tracking img