Economie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5379 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« Quelques chiffres :

FRANCE 

PIB : 2000 milliards € en 2009
Croissance : - 2,7% (récession)
Déficit budgétaire France : 100 milliards €
Traité de Maastricht => traité d’Amsterdam : il ne faut pas dépasser 3% du PIB en déficit budgétaire.
Dette de l’état français (ne doit pas dépasser 60% du PIB) : 1300 milliards €
Les emprunts se font auprès de la population ou des pays étrangers(Chine).
Déficit commercial français qui se creuse depuis 2004 : 50 milliards €
Le montant des intérêts pour les emprunts : 40 milliards €
Taux de Prélèvements Obligatoires (TPO) : 43,2 milliards
Taux intérêts : 1%

Etats-Unis

Déficit budgétaire (plan Paulson Henry) : 1600 milliards $
Dette : 12000 milliards $
La Chine tient son argent de l’excédent commercial, il y a un échanged’emprunts contre des bons trésors.
Taux intérêts (le prix que les banques vont payer auprès des banques centrales) : 0,5%

Il y a 16 pays dans la zone européenne.

CH.1 LES CONCEPTS ESSENTIELS DE L’ANALYSE ECONOMIQUE

1/ Représentation de l’activité économique. Circuits économiques et relations macro économiques de base.

1.1 Représentation simplifiée

On a besoin du circuit économique, plus oumoins complexe.
Ces deux types d’agents ont des relations mais de deux types (monétaires ou réels). Il faut qu’il y ait autant de flux monétaires que réels et vice-versa. Les relations entre agents vont toujours passés par l’intermédiaire d’un marché (= « lieu » qui permet de confronter une offre et une demande). Il y a un marché pour tout donc tout est marchandises. C’est grâce au marché quepeut se fixer le prix d’équilibre.

a) Interprétation du schéma (voir annexe) :
1a c’est l’offre de travail qui émane des ménages
1b c’est le flux de travail qui va être acquis par les entreprises
1a et 1b = offre de travail
1c c’est la production qui est faite par l’entreprise et mise sur le marché
1d c’est la consommation des ménages
2a et 2b c’est le revenu des ménages
Revenu desménages : TRAVAIL SALAIRES
CAPITAL PROFIT : dividendes
: epargnes
2c c’est la consommation mais dans l’optique du paiement
2d c’est le revenu d’entreprise = le chiffre d’affaire

Une action c’est une part de l’entreprise, elle remporte un dividende (une part du bénéfice).
Un actionnaire est un associé, il a le droit aux bénéfices. Un obligataire est préteur, il va toucher unintérêt pendant toute la durée du prêt (3 à 30 ans) et à la fin il sera remboursé.
Celui qui émet les obligations c’est l’état.

Un stock option c’est un contrat qui stipule que le propriétaire de ce titre pourra, dans 5 ans, acheter une action d’entreprise au prix fixé aujourd’hui.

1.2 Représentation élargie : Intégration de l’épargne et de l’investissement. Rôle du marché financier

Lesbiens d’équipements portent un autre nom : l’investissement (c’est l’achat des machines).
Le marché financier c’est un lieu qui va confronter une offre et une demande de capitaux (avec une échéance à long terme).
Les agents qui offrent des capitaux ont une capacité de financement (des surplus à placer, de l’épargne). Les ménages ont cette capacité, taux d’épargne 15%.

a) La production (Y) : 960+ 240 = 1200

Consommation des ménages (C) : 0,8 x revenu = 960

960 =960 (Biens de consommation)

1200 (RM) = 1200 (Y) il va désigner la production et le revenu car le revenu a été généré par la production.
Donc le terme Y va désigner la production et le revenu.

Epargne des ménages (Sm) : 0,2 x revenu = 240

0,8 : Propension à consommation
Revenu des ménages : Salaire + Profits =1200

b) Interprétation du schéma :
1a et 1b = offre de travail des ménages
2a et 2b = 1200 revenu du ménage
3a et 3b = épargne
4a et 4b = les titres (action et obligation)
5a, b, c = la production, la consommation et les biens d’équipements (investissement)
6a, b, c = le paiement de la consommation, les dépenses d’investissement et le chiffre d’affaires

c) On peut résumer qui...
tracking img