Ecriture d'un recit gothique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1065 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« Chaque verrou fermé cache une porte qui s’ouvre. »
In vitium ducit culpae fuga , Indocti discant et ament meminisse periti
J’avais mal, un bruit sourd de porte fermé résonnait sans cesse dans ma tête, mon réveil fut dur. Ma première image fut de l’apparence d’un cauchemar, c’était une grande pièce dont les murs briqués de grosses pierres ne laissait rien à voir du lieu ou je me trouvais, etencore moins des raisons de ma présence. Il n’y avait qu’une porte fermé qui laissait à voir l’espoir de son ouverture. Une sorte de collier en cuir fermé d’un cadenas me serrait le cou avec ardeur. J’aperçus d’abord les cinq clés suspendu au mur ainsi que les quatre corps en éveil à mes cotés. Et ma vision d’horreur survint quand je vis que les câbles d’acier attacher à mon collier étaient reliésà deux lames acérées disposées en V. La communication avec les autres fut brève puisque chacun était souciant des raisons de leur présence. Nous aperçûmes une imperfection dans un des murs, imperfection qui fit l’attention de notre réflexion jusqu’au moment ou nous comprimes que nous étions observés. C’est maintenant qu’une voix étrangères a nous cinq pris la parole. Elle nous fit comprendrequ’il s’agissait d’une mise à l’épreuve et que nous cinq devront faire qu’un, ayant pour but commun de survivre. Notre bourreau nous expliqua que nous étions tous reliée les uns aux autres, cette idée me fit déjà des froideurs, et que chaque collier pouvais être resserré tellement fort qu’il pouvait nous faire décapiter sur les lames d’acier, le seul moyen de l’enlever : aller chercher sa clé pendu aumur opposé cependant à partir du moment où le premier partira chercher sa clé un compte à rebours de soixante secondes commencera pour tous. Et c’est à la fin des vibrations de ces mots que je me décidai à courir chercher ma clé aux dépends des autres esprits, encore soucieux de comprendre ce qui ce passe. La clé en main je me reculai pour permettre aux autres de s’élancer à la récupération de leurclé et je m’empressai de me défaire de mon engin de mort mais à la fin du temps tous n’eurent pas eu le temps de s’en défaire et une femme se vit guillotiné. « In carcere duro »
Suite à cette exécution, la porte s’ouvrit vers une autre pièce je récupérai toutes les clés dans l’idée d’en avoir de nouveau l’utilité et comme les autres j’entrai dans ce nouveau lieu de torture. Etant le dernier jerefermai la porte sur le corps de cette jeune femme et je me retournai pour observer les détails cet endroit. Il y avait des bocaux fixés au plafond et quatre petits tunnels sans issus d’environ un mètre sur deux. Ils étaient fermés à clé par des grilles. Nous réentendîmes la voix qui nous expliqua de nouveau la situation, il nous déclara que lorsqu’il aura finit de parler nous aurions plus qu’uneminute pour nous emparés des clés et nous mettre à l’abri car à la fin du temps impartie notre prison sera plongée dans un océan de flamme. Mais il rajouta aussi qu’il n’y avait que trois abris sécuritaire qui s’ouvraient. Je fus de nouveau le premier à la recherche d’une clé mais un autre homme me frappa sur le dos pour s’emparer de la clé que je venais de trouver mais une des femmes me vint enaide en lui frappant sur la tête, étant assommé nous eurent le temps de nous mettre à l’abri tandis que lui se retrouvait sur le chemin de l’ange de la mort. La pièce se retrouva plongée dans des flammes tranchantes dilapidant et brulant le corps de cet homme. Quand nous fûmes sorti de nos abris nous étions envahit par le dégout venant de tout nos sens que ce soit de l’odeur, de la vue de la chairsur les murs, du bruit du sang qui coulait partout ou du reste. La porte enfin ouverte nous fonçâmes dans cette dernière pour fuir cet amas d’horreur. « Animus meminisse horret »
Je cru que cela ne s’arrêterai jamais. Au centre de la nouvelle chambre il y avait une sorte de cercueil d’acier recouvert d’une plaque de verre. A l’intérieur se trouvait des lames de couteau, des lames de scie et...
tracking img