Emile. j-j rousseau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1977 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Émile ou De l'éducation (1762)
Jean-Jacques ROUSSEAU

Sophie doit se livrer aux travaux considérés, à l'époque, comme typiquement féminins : la couture (« Tailler ou coudre ses robes. [...] Il n'y a pas un ouvrage à l'aiguille qu'elle ne sache faire » l 3-4), les tâches liées à la cuisine (« Elle entend la cuisine et l'office, elle sait le prix des denrées ; elle en connaît les qualités ;elle sait fort bien tenir les comptes » l 7 à 9). Elle doit devenir capable de gouverner sa maison (« En gouvernant la maison paternelle, elle apprend à gouverner la sienne ; elle peut suppléer aux fonctions des domestiques » l 10-11). Sophie apprend à être une femme, telle que l'éducation de son siècle le lui impose.

Sophie n'aime pas s'occuper de la cuisine et du jardin car elle trouve cestâches salissantes et dégoûtantes (« le détail en a quelque chose qui la dégoûte ; elle n'y trouve jamais assez de propreté » l 18-19 ). C'est un défaut car elle privilégie sa propreté au bon accomplissement de ces tâches (« elle laisserait plutôt aller tout le dîner par le feu, plutôt que de tacher sa manchette. » l 20-21), et que sa répugnance à les effectuer à cause de leur aspect malproprepeux influencer son efficacité (« bien faire ce qu'elle fait n'est que le second de ses soins ; le premier est toujours de le faire proprement » l 32-33).

« Faite pour être un jour mère de famille elle-même, en gouvernant la maison paternelle, elle apprend à gouverner la sienne ». Dans le temps, les femmes « de qualité » se mariaient jeunes et fondaient des foyers. Elles étaient éduquées dansle but de gouverner leurs futures maisons, et de se rendre ainsi agréables à leurs époux en remplissant leur place dans la société. Ainsi Sophie, dans son apprentissage des tâches considérées comme féminines, doit-elle apprendre à gérer un foyer. En prévoyance de la sienne propre, elle gouverne la maison de ses parents. De nos jours, l'éloge ne serait plus de mise car cette éducationtraditionnelle n'a (officiellement du moins) plus cours dans notre pays. Les femmes ont lutté longtemps pour l'égalité des sexes : le droit de travailler, comme les hommes, et de ne pas rester à la maison pour faire le ménage et s'occuper des enfants. Dans certains ménages de notre siècle, l'épouse travaille, et le mari est homme au foyer. L'égalité étant en marche, ce type d'éloge par un de nos contemporainsserait très controversé, et il serait accusé de machisme.

« Son premier devoir est celui de fille ». Ce passage peut être compris de plusieurs façons. Ainsi « fille » peut avoir plusieurs significations :
-être de sexe féminin, qui doit donc savoir effectuer toutes ces tâches « ménagères » qui incombent aux femmes (« les travaux de son sexe » l2).
-fille (de ses parents), qui doitdonc plaire à ses parents, les rendre fiers, être capable de les aider, de les satisfaire par la qualité de son éducation, et aussi de tenter de faire un bon mariage.(« son unique vue est de servir sa mère, et de la soulager d'une partie de ses soins » l 15-16)
-future femme, mère, et épouse, qui doit donc apprendre de façon à satisfaire son mari, à s'occuper de ses enfants, de son foyer et desa personne. (« elle apprend à gouverner la sienne » l 10-11)

Selon Rousseau, une jeune fille peut devenir paresseuse et prendre goût au luxe (« Vaine affectation ni en mollesse ; les raffinements du luxe n'y sont pour rien » l 34-35). La jeune fille peut dédaigner les tâches qui lui incombent, par trop de souci de sa propreté et de son apparence, par coquetterie, en fait (« Elle ignore oudédaigne cette excessive propreté du corps qui souille l'âme » l 39-40).

Dans le texte, Rousseau fait apparaître la suprématie masculine de façon discrète, presque implicite (« La maison paternelle » l 10). La maison en question est la maison de la famille de Sophie, et plus exactement de ses parents. Cependant, Rousseau écrit « la maison paternelle ». Pas « maternelle », « familiale » ou...
tracking img