Enfant de couple homosexuel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3912 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION

Ayant longuement abordé les dangers d’une mauvaise résolution du complexe d’Œdipe (au 1° semestre), nous avons voulu savoir ce qu’il en était dans le cas de l’homoparentalité.

Nous pouvons définir ce terme comme le fait qu’un couple homosexuel soit en charge de l’éducation d’un enfant. L’homoparentalité concernerait aujourd’hui, en France, environ 11 % des couples lesbiens et7 % des couples gays hommes.

A la vue de l’ampleur que prend le phénomène dans la société actuelle, de nombreux scientifiques et psychologues ont réalisé des recherches en ce sens pour savoir comment aider, prévoir et permettre techniquement, mais aussi légalement, cette situation.

Quant à nous, nous orienterons notre étude pour savoir si les enfants élevés par des homosexuels parviennent àacquérir un équilibre psychologique et une identité sexuelle propre à leur choix.

A plus long terme, dans notre vie professionnelle, ces recherches nous permettrons de comprendre et d’envisager plus sereinement la spécificité de ces enfants issus de couples homosexuels.

Ainsi, après avoir présenté un état des lieux de la législation sur le sujet et des multiples cas d’homoparentalité, nousnous attacherons à expliquer les problèmes, tant psychologiques que sociaux, auxquels peuvent être confrontés les enfants. Enfin, nous noterons que les analyses de cas menées sont plutôt favorables à l’homoparentalité.


I - COMMENT LA LOI SE POSITIONNE-T-ELLE FACE À CE PHÉNOMÈNE DE SOCIÉTÉ ?

Dans notre société, l’homoparentalité n’est pas reconnue légalement. Nous allons dans un premiertemps confronter la législation française à celles des autres pays du monde, puis nous nous attacherons à présenter les différents cas d’homoparentalité possibles.

A - En quoi la France se démarque-t-elle, quant à sa législation, par rapport à d’autres pays ?

Alors que l’adoption du PActe Civil de Solidarité (PACS), en novembre 1999, souligne l’évolution de la société française à l’égard del’homosexualité, la question de l’adoption d’enfants par des couples homosexuels en montre les limites. En effet, la grande tolérance à l’égard des homosexuels bute toujours sur la question de la parenté.

En France, l’adoption conjointe est réservée aux couples hétérosexuels stables, mariés ou non. Les homosexuels qui souhaitent élever un enfant peuvent faire une démarche individuelle :depuis 1966, le droit français reconnaît aux célibataires de plus de 28 ans le droit d’adopter, et la loi ne prévoit en rien que les célibataires souhaitant adopter doivent vivre seuls ou être hétérosexuels. Cependant, les candidats à l’adoption qui affichent leur homosexualité sont plus difficilement retenus. Sur le terrain, la politique des enquêteurs sociaux et des conseils généraux (qui accordentl’agrément) s’avère variable. L’adoptant peut donc taire son orientation sexuelle pour augmenter ses chances d’obtenir un agrément.

L’APGL (Association des Parents et futurs parents Gays et Lesbiens) a toutefois noté un récent assouplissement pour les demandes émanant d’homosexuels. De plus en plus d’enquêteurs sociaux se montreraient favorables à ces demandes, sans être forcément suivis parle président du conseil général. Alors que toutes les demandes étaient écartées il y a encore deux ans, la moyenne nationale tournerait actuellement autour de 80 % de dossiers rejetés.

Malgré une évolution certaine de la législation dans ce domaine, la France reste un pays des moins tolérants. En effet, ce sont les Pays-Bas qui sont précurseurs en ce domaine :
Depuis le 1° janvier 1998, lescouples homosexuels ont, tout comme les couples hétérosexuels qui ne souhaitent pas se marier, la possibilité de régler officiellement leur vie commune.
Le 1° avril 2001 sont entrées en vigueur la loi sur l’adoption par deux personnes appartenant au même sexe et celle sur le mariage des homosexuels. Il est désormais possible à un couple d’homosexuels d’adopter un enfant exactement dans les mêmes...
tracking img