Etienne jodelle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (442 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Poète et dramaturge français, l'une des gloires — mais la plus méconnue — de la Pléiade, Jodelle est aussi musicien, peintre, architecte, orateur et « vaillant aux armes ». Élève de Muret au collègede Boncourt, il fait jouer dès l'âge de vingt ans une pièce, Eugène, première tentative pour créer une comédie nationale. Jodelle semble avoir écrit une autre comédie, La Rencontre, qui, elle, estperdue. Il donne aussi une Cléopâtre captive, qui pose d'emblée les fondements de la tragédie classique : quand le rideau se lève, Antoine est mort, et le destin de Cléopâtre arrêté ; comme plus tardl'héroïne de l'autre tragédie que nous avons conservée de Jodelle, Didon se sacrifiant, elle n'a plus qu'à mourir. L'action est réduite au minimum et ne s'étend que sur quelques heures ; la pièce est unlent cérémonial éclatant et glacé, un long chant tragique. Jodelle appartient à la bourgeoisie parisienne, mais il est attiré par la noblesse. Il se présente en effet comme « Sieur du Lymodin ».
Ilséjourne à Lyon , puis il s'établit à Paris où il se lie avec Jean Antoine de Baïf, Nicolas Denisot et Remy Belleau. Il appartient au cercle du mécène Jean Brinon. Au début de l'année 1553, il faitreprésenter la première tragédie humaniste, Cléopâtre captive, et la première comédie humaniste, L'Eugène, devant le roi, à Paris (hôtel de Reims), puis au collège de Boncourt. Pour fêter la premièrereprésentation, Jodelle et ses amis de la Pléiade, à Arcueil, procèdent à la « pompe du bouc », comme on le faisait dans l'Antiquité. Il est désormais protégé par le cardinal de Lorraine et par Margueritede France. Il écrit une seconde tragédie, Didon se sacrifiant que Jacques Grévin imite lorsqu'il rédige son César (1561).

En 1558, il est chargé par la municipalité de Paris d'organiser un spectacleen l'honneur du roi Henri II qui vient de conquérir Calais. Cette fête est un échec. C'est vers ce temps qu'il aurait été condamné à mort. Il s'éloigne de la Cour, puis il finit par y revenir....
tracking img