Etude de situation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1237 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Mlle Julie Renier le 11/02/2011

2ème année DEES

Etude de situation n°3

• Dans ce cas présent, l’équipe du pavillon de vie Paul Cézanne de l’institut KL recueille le dossier d’admission de Jordan N. âgé de 15 ans.

Nous est présenté un rapport quireprend l’histoire du jeune et son parcours antérieur à son admission dans notre structure. Nous pouvons y lire que Jordan est né en 1988, de parents qui ont divorcé 1 an plus tard. Il a vécu auprès de sa mère et de sa sœur aînée, âgée de 21 ans aujourd’hui.
Jordan ne sera aidé par les services sociaux qu’à l’aube de ses 15 ans. Une mesure d’AEMO n’ayant été mise en place, à la demande de sa mère,qu’en Janvier 2003. Cette dernière se retrouvait en difficulté de par la déscolarisation de son fils et de par son comportement instable et envahissant. Madame N. semble avoir des difficultés à accepter les observations alarmantes faites par l’équipe pédagogique de l’ancien collège de son fils ainsi que celles de l’internat scolaire où elle avait pris la décision de l’inscrire en 2002. La lettrerédigée par la directrice du collège confirme la nécessité pour Jordan de bénéficier d’un accompagnement spécialisé, et ce malgré un travail effectué avec l’association le Pré Vert, qui est en charge du dossier depuis 2003 et qui l’est encore à ce jour. Quelques mois après cet échec, Mme N. , aidée de sa fille, se trouvent dans l’obligation de faire appel aux urgences psychiatriques de notreinstitut suite à une automutilation de Jordan.
C’est à travers une lettre datant du mois de juin, que la directrice de l’association Le Pré Vert nous sollicite afin que les équipes éducatives puissent collaborer dans l’accompagnement de Jordan et de sa famille. Une synthèse est programmée afin de pouvoir élaborer ensemble autour du projet de Jordan. Pendant laquelle il faudra étudier à nouveau leparcours de Jordan et alimenter son projet individuel des points de vue de chaque professionnel.

C’est dans ce but que l’équipe éducative du pavillon Paul Cézanne, s’emploiera dans ce présent document à proposer des axes de travail avec Jordan. Nous retracerons les évènements importants de la vie du jeune pour pouvoir construire des actions pédagogiques et éducatives.
Il nous est donc nécessairede mettre en relief les moments qui semblent être des clés pour comprendre la problématique de Jordan N.

• Jordan est né en 1988 et il est âgé à ce jour de 15 ans. Ses parents se sont séparés lorsqu’il avait 1 an. Lui et sa sœur, de 6 ans son aînée, vivaient avec leur mère jusqu’à ce qu’il soit inscrit à l’internat St Jean, en septembre 2002, dont il sera exclu 3 mois plus tard pourdes actes de vandalisme. Jordan avait alors 14 ans.
Les difficultés de l’adolescent avec le milieu scolaire s’installent dès l’école primaire où il est qualifié « d’ingérable ». La petite enfance de Jordan s’illustre principalement par des pleurs incessants et des « signes d’agitation précoce » qui feront l’objet d’examens médicaux infructueux.
Tout au long de son parcours scolaire et face auxproblèmes de son fils, Madame N. semble adopter une attitude de déni et de refus. Elle tente d’apporter seule des réponses aux difficultés de son enfant en l’inscrivant à l’internat St Jean et en lui diagnostiquant de l’hyperactivité.
Elle finira cependant par reconnaitre ses propres difficultés et à faire appel aux urgences psychiatriques lorsque son fils eu recours à l’automutilation un soirde mai 2003.

Valérie, la sœur aînée de Jordan entretient de bonnes relations avec sa famille proche. Cependant, elle se refuse à reprendre contact avec M. N , son père.
Jordan, quant à lui désire le revoir et va même jusqu’à recréer des souvenirs inexistants avec celui-ci afin de palier au manque d’une présence paternelle. Les rares contacts entre Jordan et M.N sont mêlés de tensions et de...
tracking img