Evaluation des dispositifs formation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 28 (6770 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Evaluation de Dispositifs de Formation
Dieudonné Leclercq et Marianne Poumay Service de Technologie de l’Education Université de Liège A. Contexte et définitions 1. Une tâche complexe 2. Définitions 3. Le modèle du Diamant 4. Le modèle de la boîte ouverte B. Les types d’évaluation 1. Avant la formation 2. Pendant la formation 3. Après la formation C. Gros plan sur les PrincipesPsychoPédagogiques D. Recommandations. E. Bibliographie

A. Contexte et définitions
1. Une tâche complexe L’évaluation des DISPOSITIFS de formation est un concept complexe pour trois raisons. La première raison : On peut évaluer un dispositif selon plusieurs angles, classiquement selon les trois P chers à G. De Landsheere (1964,120) : (1) sous l’angle de ses Présages ou caractéristiques préalables, ses atoutsthéoriques ; les présages étant les seuls qui soient appréciables avant le déroulement de la formation. (2) sous l’angle de son Processus ou de son déroulement ou de son fonctionnement, qui n’est observable que durant la formation ou (rétrospectivement) après (3) sous l’angle de ses Produits (résultats ou effets), qui ne sont, évidemment observables qu’après la formation La deuxième raison : On peut–et souvent on doit – comparer le Planifié (P) avec le Réalisé (R) soit avant la mise en œuvre (les ressources planifiées ont-elles des chances d'être réellement mobilisées ? C'est la question de la faisabilité; soit après : les ressources planifiées ont-elles été réellement mobilisées ? C'est la question de la conformité (de l'exécution) au PLAN. La troisième raison : Une évaluation est plus qu’unconstat : elle est en outre un jugement, de satisfaction ou d’insatisfaction, et ce jugement se fait en fonction de références qui sont soit internes à la formation (on parlera alors de cohérence ou de pertinence interne) soit externes à la formation (on parlera alors de conformité ou de pertinence externe). Sans cadres de référence, impossible donc d’évaluer un dispositif de formation. Vu larichesse et la complexité de l’évaluation de dispositifs, il est crucial de disposer de définitions (voir ci-après) et de modèles (voir ci-après les modèles du Diamant et de la Boîte ouverte) qui guident la réflexion, la communication entre les acteurs du processus de formation et, finalement, l’action elle-même et sa régulation.

\Crifaserve\archives\Ressourc\2 ARTICLES\Leclercq\Evaluation dedispositifs de formation 6.doc - 15/09/09 11:09page 1

2. Définitions Nous adoptons la définition de « dispositif de formation » de Perraya (2000,5) : « Une organisation de moyens au service d’une stratégie (une action finalisée) planifiée visant à l’obtention d’un résultat ». Par « stratégie », nous entendons « un ensemble structuré de paradigmes d’apprentissage / enseignement visant un ensemblestructuré d’objectifs ». Ces paradigmes et objectifs sont structurés quant à la succession dans le temps, leurs poids relatifs, leur emboîtement conceptuel (lesquels sont au service desquels, quels objectifs sont « ultimes », lesquels sont « contributifs » ou « médiateurs » pour atteindre ces objectifs ultimes). Par paradigmes d’apprentissage / enseignement, nous entendons (Leclercq & Denis, 1998,88-101) six grandes modalités d’apprentissage (en gras ci-après) et d’enseignement correspondant (en italique ci-après) : - imprégnation (ce que l’on observe, que l’on entend, que l’on goûte, etc. ) et modélisation (fournir des modèles « imprégnants ») - réception (de messages formulés dans un langage, qui doit être partagé par le récepteur et l’émetteur) et transmission – émission. - pratique(passage à l’acte de l’apprenant) et le guidage (soufflage, conseils, feedbacks correctifs) -exploration (poser des questions, feuilleter un livre, naviguer sur internet, etc.) et documentation (approvisionner en réponses aux questions) - expérimentation (en grandeur réelle ou simulée, c-à-d en manipulant la réalité, en la transformant) et réactivité (fournir un environnement réactif aux «...
tracking img