Evaluation des stocks

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 33 (8037 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Université Ibn Tofail
Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales
Master FC-MAC

Matière : La comptabilité approfondie
La comptabilisation et l'évaluation des stocks à l'inventaire

PLAN
INTERODUCTION
Partie 1 : Généralité sur les stocks et les différentes méthodes d’évaluation :
Chapitre 1:Définition et classificationdes éléments stockables:Section 1 : Définition
Section2 : Classification
Chapitre 2:l'évaluation des stocks
Section 1-Les éléments constitutifs des stocks
Section 2-Les méthodes d'évaluation des sorties des stocks
Section3-Inventaire permanent et inventaire intermittent
Partie 2 : Approfondissement et comptabilisation des stocks :
Chapitre 1:L'approfondissement
Section1-La nature descharges à incorporer aux coûts
Section 2-L’évaluation des encours de production
Chapitre 2:La comptabilisation
Section1 -Principes comptables
Section2 -Ecritures comptables
CONCLUSION

INTRODUCTION
L
’évaluation des mouvements interne de stocks pose des difficultés particulières, puisque celle-ci résulte d’un choix de procédé et non d’une règle précise de valorisation.
Sion regarde résolument à l’intérieur de l’entreprise, on ne saisit plus des échanges valorisés par un marché,mais des flux internes qu’on doit nous même évaluer.
La différence est d’importance, car autant la valorisation des flux externes est une donnée pour le comptable (facture, note de frais, etc …), autant il doit lui-même valoriser ces flux-là puisque aucun « marché » ne peut le faire pourlui ;dès lors il faut mettre au point un système de saisie des informations adéquat et élaborer des règles d’évaluation.
Sur le plan financier,les stocks représentent à la fois une réserve de richesse (source de profits futurs) et un coût (immobilisation des capitaux et frais de gestion),le tout devant être géré dans un environnement aléatoire (risque de mévente,de détérioration ,mais aussisécurité des approvisionnements, etc).
Au plan comptable, l’évaluation des stocks est capitale dans le calcul du résultat et par voie de conséquence de l’impôt de l’exercice.
Le problème d’évaluation des stocks est donc à la fois délicat et stratégique pour l’entreprise en effet :
* La fiabilité des calculs de rentabilité va dépendre de la fiabilité des évaluations ;
* Le choix entre lesdifférentes options entraine des modifications du résultat fiscal et donc de l’impôt exigible ;
* La nature des informations nécessaires à l’évaluation des stocks détermine en partie l’organisation de l’entreprise.
Il faut enfin préciser que le cadre général dans lequel il convient d’aborder les problèmes d’évaluation des stocks est le même que pour les immobilisations ou tout autre élément dupatrimoine :
* Continuité de l’exploitation (et non pas liquidation) ;
* Coût historique.

Lorsqu’on lit dans les textes réglementaires que les sociétés marocaines ( ou exerçants leur activité au Maroc) doivent tenir une comptabilité, on fait référence uniquement à la comptabilité patrimoniale, c’est-à-dire à la comptabilité générale, car la tenue d’une comptabilité analytique(comptabilité des coûts) n’est pas obligatoire ,et pourtant, son utilité est officiellement reconnu :

* Dans les lois relatives à l’IS et l’IR, il est signalé que les stocks doivent être évalués à leur prix de revient. Ces couts sont fournis par la comptabilité analytique ou ; à défaut, déterminés par des calculs ou des évaluations statistique. Les stocks doivent être évalué à leur cout de revient,représenté par le cout d’achat pour les éléments achetés et le coût de production pour les éléments fabriqués.
* Dans la N.G.C on apprend que « la comptabilité analytique a notamment pour objet…l’évaluation de certains éléments du patrimoine ».
Ainsi donc, si la tenue d’une comptabilité analytique n’est pas obligatoire, par la loi, elle l’est souvent de fait.
Pour comprendre les règles qui...
tracking img