Exclusion en europe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2212 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Dimension Européenne de la Problématique de l’Exclusion
Au début des années 2000 les chefs d'État et de gouvernements européens sont engagés à renforcer la lutte contre les inégalités de la pauvreté et l'exclusion sociale. Alors même que l'année 2010 a été déclarée « Année des luttes contre la pauvreté et l'exclusion » la situation en Europe ne cesse de se dégrader. Ainsi, on compteaujourd'hui plus de 80 millions de citoyens de
l’UE, soit 16 % de la population totale, vivant en dessous du seuil de pauvreté. D’après l’enquête Eurobaromètre sur la pauvreté et l'exclusion réalisée en 2009 à la demande de l'Union Européenne, 8 % des Européens n'arrivent pas à s'en sortir malgré le fait qu'ils ont un

emploi et 19 % des enfants européens sont menacés soit 19 millions d'enfants.
Cetteenquête met également en lumière le fait que les Européens ne perçoivent pas la pauvreté de la même façon. Environ un quart (24 %) pensent que les gens sont pauvres lorsque leurs ressources sont limitées au point de les empêcher de participer à part entière à la société dans laquelle ils vivent. Pour 22 % des personnes interrogées, la pauvreté signifie ne pas avoir les moyens d’acheter lesproduits de première nécessité, tandis que 21 % pensent que la pauvreté signifie devoir dépendre de l’aide d’associations caritatives ou de la protection sociale. Une minorité, néanmoins importante (18 %), pense que les gens sont pauvres lorsqu’ils vivent avec un revenu mensuel inférieur au seuil de pauvreté. Près de trois quarts des personnes interrogées (73 %) pensent que la pauvreté est très répanduedans leur pays. Cependant, les résultats montrent que cette notion varie considérablement d’un pays à l’autre. Plus de huit Européens sur dix (84 %) pensent que la pauvreté s’est accrue dans leur pays au cours des trois dernières années. Plus de la moitié des Hongrois (64 %), des Lettons (62 %) et des Grecs (54 %) pensent que la pauvreté a «fortement augmenté. La pauvreté peut être expliquée pardes facteurs «sociétaux et «personnels. Les raisons «sociétales qui reviennent le plus souvent pour expliquer la pauvreté sont le taux de chômage élevé et des salaires insuffisants, tandis que les raisons «personnelles sont le manque d’éducation, de formation ou de qualification, ainsi que la «transmission de la pauvreté et la dépendance.
1

1

Source : www.2010againstpoverty.eu2010againstpoverty@ec.europa.eu

53 % des Néerlandais et 51 % des Danois et des Allemands pensent que la pauvreté est liée à un niveau insuffisant d’éducation, de formation et de qualification. Dans le sud de l’Europe – et plus particulièrement à Chypre (44 %) – la pauvreté est perçue comme étant essentiellement «transmise. Les Européens du Sud mettent également davantage l’accent sur les liens de lafamille et de la communauté (32 % des personnes interrogées au Portugal pensent que les gens sont pauvres parce qu’ils ne reçoivent pas de soutien de leur famille ou de leurs amis). Dans de nombreux pays, la pauvreté est perçue comme étant liée au coût élevé du logement: 67 % des Européens jugent qu’il est trop coûteux de se loger décemment. Cette opinion est particulièrement présente en Républiquetchèque et à Chypre (89 % dans les deux cas), ainsi qu’au Luxembourg, à Malte (86 % dans les deux cas) et en Slovaquie (84 %). QUELLES SONT LES POPULATIONS MENACÉES PAR LA PAUVRETÉ? Plus de la moitié des Européens (56 %) pensent que les chômeurs sont menacés par la pauvreté, tandis que 41 % pensent que les personnes âgées sont les plus vulnérables et 31 % considèrent que les personnes qui ont un faibleniveau d’éducation, de formation et de qualification sont les plus menacées. Les personnes handicapées, celles qui ont un emploi précaire et celles souffrant d’une maladie de longue durée, font partie des autres catégories de la société perçues comme étant vulnérables face à la pauvreté.
(Source : Sondage Eurobaromètre sur l’exclusion sociale 2009)

Enfin, la comparaison des résultats...
tracking img