Existe il un ou des totalitarisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3908 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation de français :
Question préliminaire :
Selon Ionesco, la spécificité du théâtre serait le grossissement des effets, acquis en atteignant les extrêmes, que ce soit dans le comique ou dans le dramatique.
Ces principes, l’auteur les applique lui-même, notamment à travers son œuvre théâtrale Rhinocéros, qui retrace l’histoire d’une ville, dont les habitants deviennent tour à tourdes rhinocéros. En réalité, cette image de métamorphose en animal est utilisée pour dénoncer l’emprise des dictatures sur les esprits. Le thème de la pièce est donc déjà un grossissement des effets, une sorte de métaphore très caricaturale du pouvoir dictatorial. Comme dans cette scène de l’extrait n°1, qui se passe lors de la transformation de Jean, l’ami du héros, en rhinocéros, où les effetssont particulièrement grossis : sa voix devient plus rauque, un début de corne lui apparaît sur le front, son teint verdit... Ionesco utilise ce procédé de grossissement, en figurant l’embrigadement par la dictature à travers l’image d’une transformation physique en animal sauvage.
Dans le second extrait, tiré de Dom Juan de Molière, on assiste à la mort exemplaire d’un héros outrageux. Ici, leseffets sont poussés à l’extrême  du tragique : l’aspect solennel de la scène de dénouement, présente dans les propos de la statue, côtoie l’emphase, traduite par les exclamations de Dom Juan : « Ô ciel ! », « Ah ! » ou par les expressions hyperboliques telles que « Un feu invisible me brûle ». On trouve de même l’exagération de la mise en scène : la statue porteuse du jugement funeste, le tonnerreet les éclairs, ou encore l’abîme figurant l’enfer. C’est la scène la plus « insoutenable », la plus « poussée au paroxysme » de la pièce, puisqu’elle en est le dénouement tant attendu. Ainsi, la mort si prévisible de Dom Juan est tant poussée au tragique qu’elle en devient comique, presque à la caricature de la tragédie. La réplique de Sganarelle conforte cette idée : il énonce une sorte demorale de l’histoire, mais aussi et surtout, demande « [s]es gages !» ce qui tend à tourner la scène en dérision.

Dissertation :
Définir : valeur, grossissement des effets
Selon Ionesco, blabla… Théâtre de l’absurde.
Dans les années 1940, la société traumatisée par les guerres et les régimes totalitaires voit naître un nouveau genre dramatique ; théâtre de l’absurde, qui veut dépeindrel’absurdité de l’existence humaine en mettant en scène des personnages, des décors et une intrigue éloignés du réalisme. Une des caractéristiques de ce théâtre est également l’utilisation d’un maximum d’effets visuels ou auditifs, avec par exemple des jeux de scène très précis, des jeux sur les lumières, les sons, des décors surréalistes… Ionesco est parmi les auteurs du théâtre de l’absurde les plusconnus. Dans cet extrait de son ouvrage « Notes et contrenotes », publié en 1962, il exprime sa vision du théâtre, qui selon lui, trouve sa valeur dans le grossissement des effets.
Mais peut-on dire que le grossissement des effets soit l’unique valeur du théâtre ?
Si, certes il s’agit d’une de ses caractéristiques, il n’est qu’un moyen d’exprimer un contenu bien plus complexe.

Le théâtregrossit les effets

En effet, le théâtre se doit de grossir les effets, ne serait-ce que du fait de sa prime fonction, qui est de divertir.

Rôle du théâtre : divertissement 
Pour les spectateurs, qui se rendent au théâtre pour se détendre, l’action doit être évidente et il ne doit pas falloir sans cesse réfléchir pour pouvoir la comprendre. Il faut donc accrocher le public pour ne pasl’ennuyer.
A l’époque classique par exemple, la règle des trois unités, tirée de l’art poétique d’Aristote, se portait garante d’une action simple et accessible car la plus pure possible : un lieu, une journée, une unique action. Pour éviter toute subtilité, il fallait donc resserrer et simplifier au maximum l’action, ce qui impliquait évidemment un grossissement des effets.
De plus, même...
tracking img