Explication de texte de kant, extrait de l'anthropologie du point de vue prgamatique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (273 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« De la mort, nul ne peut faire l’expérience en lui-même (l’expérience postule la vie), on ne peut l’observer que chez les autres. On ne sauraitjuger de par le râle ou les convulsions du mourant de la souffrance qu’elle implique, elle semble bien plutôt une réaction simplement mécanique del’énergie vitale, peut-être aussi une douce impression de libération graduelle de toute douleur.
La crainte de la mort, naturelle à tous les hommes,y compris les plus malheureux et même le plus sage, n’est donc pas un effroi du trépas, mais comme le dit Montaigne avec justesse, de la penséed’être décédé (c’est-à-dire mort) ; une pensée, donc, que l’homme désigné par la mort imagine conserver après son décès en se représentant commelui-même, dans les ténèbres de la tombe ou en quelque autre lieu, le cadavre qui, en vérité, n’est plus lui.
Impossible de lever l’illusion : elle est dansla nature de la pensée prise comme langage que l’on tient à soi-même et sur soi-même. La pensée : je ne suis pas, n’a aucune possibilitéd’existence – si je ne suis pas, je ne peux pas non plus prendre conscience que je ne suis pas. Je peux bien dire : je ne suis pas bien portant, et concevoirdans un usage négatif de tels prédicats à propos de moi-même ; mais, parlant à la première personne, nier le sujet lui-même (celui-là procédantalors à son propre anéantissement) est une contradiction »

Si quelqu'un pouvait me transmettre un corrigé rédigé merci d'avance =)
tracking img