Explication de texte: mill, l'utilitarisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1559 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Explication de texte : L’utilitarisme (chapitre 2) Mill

L’établissement d’une règle implique qu’il n’y a pas de transgression possible, surtout lorsqu’elle s’applique à l’ensemble d’une société. Cependant, on admet qu’il y a toujours une exception à une règle. Dans cet extrait de L’utilitarisme, Mill nous en fait la démonstration en ce qui concerne la vérité, condition nécessaire aubien-être social. La vérité permettant aux individus d’accorder leur confiance à autrui, le bien-être social interdit donc le mensonge. Toutefois, si pour protéger une victime innocente (ou que l’on croit innocente par la confiance qu’on lui accorde) d’un malfaiteur, il faut mentir afin de préserver ce bien-être, alors cette règle “ sacrée ” de la véracité admet certaines exceptions. Mais, si cette règleest qualifiée de telle sorte, comment peut-elle admettre ces transgression ? Mill nous avoue qu’il faut poser des limites à ces exceptions afin de préserver la confiance que les autres individus nous accordent. Ce raisonnement contient trois parties : du début jusqu’à “ telle confiance ”, le philosophe nous expose l’importance de la vérité et de la confiance dans notre société, le bien-être decelle-ci exigeant de ne jamais mentir, puis, de “ c’est pourquoi ”, ligne 5, à “ pires ennemies ”, ligne 10, où il montre la conséquence de cette règle, admettant alors qu’il serait immoral de mentir pour son propre bien, et enfin de la ligne 10 à partir de “ Cependant ” jusqu’à la fin, où il démontre comment admettre qu’il y ait des exceptions tout en conservant l’interdiction de mentir.
Dans lapremière ligne de cet extrait, Mill montre l’importance de la vérité. La vérité étant un accord entre ce que l’on pense et ce qui est, étant donné que ce qui est correspond à l’aspect concret d’une chose, même si personne ne pas perçoit cette chose de la même manière, tout individu voit celle-ci comme elle est, ce qui rend la vérité universelle. Par conséquent, si chacun accède à la vérité, tout lemonde pense la même chose. De plus, Mill nous dit qu’“en s’écartant […] de la vérité, on contribue à diminuer la confiance”. Ceci nous montre que la vérité est la condition de possibilité de la confiance. Cependant, il est possible de s’écarter involontairement de la vérité, par exemple lorsqu’il s’agit d’exposer son opinion, ce qui montre la complexité et la difficulté de toujours dire la vérité.De ce fait, il avoue, en un sens, que mentir est dans la nature humaine, mais que le mensonge est un destructeur de la confiance, et donc du bien être social. Effectivement, “cette confiance est le fondement principal de notre bien-être social”, c'est-à-dire qu’elle est la condition de possibilité de ce bien-être. La confiance est le sentiment de pouvoir se fier à quelqu’un, de pouvoir penser quece qu’il dit est vrai. En outre, s’il n’y a pas de confiance, il n’y a pas de société mais seulement un individualisme régnant. La méfiance étant le contraire de la confiance, une société individualiste serait une société hostile, due à l’agressivité créée par la méfiance. D’autre part, le bien-être social est le fait de pouvoir vivre en confiance avec les autres individus, pouvoir s’entraider detoutes les manières possibles, en excluant le fait que l’on puisse mentir.
“L’insuffisante solidité d’une telle confiance” étant le mensonge, Mill nous dit bien qu’il n’y a rien d’autre “qui entrave davantage les progrès de la civilisation, de la vertu, de toutes les choses dont le bonheur humain dépend”. Ceci fait preuve de l’importance de la confiance dans une société car c’est la condition depossibilité du progrès. Autrement dit, la confiance est l’élément clé pour permettre à une société de se développer, de s’améliorer et de progresser car la confiance permet la communication et si ce qui est dit lors de cette communication est vrai, alors les individus de cette société pourront avancer. Il élargit donc le bien-être social au bonheur humain, et, par conséquent, la confiance,...
tracking img