Explication de Texte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (940 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juin 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
Carlos Pacheco
Terminale Es
PHILOSOPHIE





Le texte explique à continuation est écrit par le philosophe Platon de la Grèce, extrait de la République.
Un Etat va être un instrument de pouvoir il vajamais accepter son devoir. Etat veut seulement contrôler les individus et les devenir prévisibles. Machiavel, Philosophe Italien du XV siècle, dit que les hommes politiques doivent avoirs dequalités, comme être ambitieux, rusait, courageux. Comme dit Machiavel l’art de de faire la guerre. Pour arriver au pouvoir on ne doit pas chercher le bien commun.
Le texte traite sur la politique. De commentla politique peut être une bonne manière de progrès. Le texte nous raconte comment on doit choisir un bon homme politique pour qu’il soit au pouvoir. Donc on peut dire, si on trouve des mauvaishommes politiques on va trouver des mauvaises lois, donc une mauvaise justice. Platon croit que les gouvernants doivent être des gens de bien. Qu’ils ne cherchent pas l’intérêt commun. Ces gens veulentarriver au pouvoir par des raisons pas lucratives ou aussi ils ne cherchent pas les honneurs. Les gens de bien ne peuvent pas être corrompus. Les gens de bien vont gouverner face à une punition «  il estdonc nécessaire que la perspective d’une punition vienne les contraindre à ‘s’engager »
S’il y a des mauvais gouverner comment la politique veut mener un progrès ?
Si on parle de mauvaisesgouvernances, donc on ne trouve pas des gens de bien ? Est- il toujours nécessaire d’avoir des gens de bien pour gouverner ou on peut gouverner sans gens de bien ?
On va couper le texte en trois parties. Lapremière, «Ce n’est pas… » Jusqu’à «… pas les honneurs » Après « Il est donc nécessaire » jusqu’à « … quand ils le font » et pour finir «Ils s’engagent alors » jusqu’à «… qu’il gouverne »

« Ce n’estpas pour les richesses ni pour l’honneur que le gens de bien consentent à gouverner »Le pouvoir t’offre richesses, privilèges etc. Les hommes politiques ne cherchent pas le bien commun. Par contre...